Journée mondiale des droits de l’enfant

Novembre, c’est le mois des droits de l’enfant ! La date du 20 novembre rappelle que pratiquement tous les Etats du monde ont signé et ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant. Une belle occasion de sensibiliser petits et grands à ces droits souvent méconnus.

Détails de l'événement


Le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Ratifiée par 195 Etats, elle a opéré un large consensus. Le mois de novembre est donc une belle occasion de sensibiliser petits et grands à ces droits souvent méconnus.

 

« C’est l’enfant lui-même qui doit s’élever avec le concours des adultes » disait Célestin Freinet. C’est dans cet objectif – protéger mais aussi émanciper l’enfant – que la CIDE établit un équilibre entre protection et autonomie, reconnaît la vulnérabilité des enfants mais également leur autonomie progressive. La véritable particularité de ce texte est qu’il est le premier traité à reconnaître les enfants comme des sujets porteurs de droits.

Au delà de sa grande portée symbolique, ce texte a une force juridique contraignante. La France est donc dans l’obligation de la faire appliquer. Pourtant, on remarque que près de 30 ans après sa ratification, les droits de l’enfant ne sont pas encore totalement garantis. Il est donc essentiel de célébrer ce texte et de rappeler l’importance des droits qu’il affirme.

 

Sensibiliser petits et grands aux droits de l’enfant

Pour défendre les droits de l’enfant, Solidarité Laïque propose un travail éducatif par le biais de jeux de plateau autour des droits de l’enfant :

Nous proposons également d’animer des ateliers en classe autour des enjeux d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

 

A l’occasion tout particulièrement du 20 novembre, nous proposons deux événements de sensibilisation :

 


MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux