Education des filles : « Pourquoi l’école a changé nos vies »

Pour Mah et Awa, deux filles scolarisées au Mali, l’école était une chance avant d’être un droit. Interview à deux voix sur ce désir d’éducation qui a pu être satisfait grâce à la fondatrice du centre, Mariam Sidibé, et au soutien de ses donateurs.

 

 

Awa, 12 ans, fille unique de parents handicapés, s’occupait 24h/24 de ses parents handicapés, jusqu’au jour où la directrice du centre éducatif « La maison de l’espoir » a trouvé le moyen de l’accueillir. Elle y a rencontré Mah, son aînée qui a fait toute sa scolarité à Jigiya Bon et est aujourd’hui infirmière. Mais elle n’a pas oublié ce qu’elle doit à son parcours éducatif, à cet accompagnement social et pédagogique qui lui a permis de devenir une femme libre. Elle accompagne sa « petite sœur » d’adoption en lui insufflant ce désir d’éducation, le goût de l’effort et la joie d’être une femme libre.

 

Toutes deux, elles racontent ce parcours dont elles sont fières, la solidarité sans laquelle elles n’auraient pu imaginer un jour accéder à leurs droits et contribuer au développement de leur environnement immédiat et de leur pays. A découvrir et à partager !

 

Héroïnes du film « Ensemble, c’est possible ! »

L’histoire de Mah et Awa est racontée dans un court-métrage de 28 minutes, Ensemble c’est possible ! Réalisé bénévolement par Safy Nebbou sur une musique d’Ibrahim Maalouf et un texte dit par Charles Berling, ce film existe aussi en coffret DVD.

 

Repères sur l’éducation au Mali
¼ des enfants n’achèvent pas leur cycle primaire
2 ans est la durée moyenne de scolarisation
55 % des filles sont mariées avant 18 ans
15 % des filles sont mariées avant 15 ans
1/3 des adultes sont analphabètes

 

En savoir plus sur le programme en Afrique de l’Ouest

Suivez-vous sur les réseaux sociaux