Guatemala : bel élan de solidarité avec les rescapés du volcan de Fuego

Grâce à vos dons et à la mobilisation de l’équipe du lycée français Jules Verne sur place, les rescapés du volcan de Fuego au Guatemala ont pu bénéficier d’une aide matérielle de première nécessité. Retour en images sur ce premier acheminement.

Pour venir en aide aux rescapés du volcan de Fuego, Solidarité Laïque et la MGEN ont associé leur force et lancé ensemble un appel à don. Vous avez été nombreux à vous mobiliser pour soutenir les victimes. Sur place, l’équipe du lycée français de Jules Verne, qui avait lancé un appel à l’aide, a réceptionné et acheminé la première partie des dons à 394 personnes sinistrées. Un effort réalisé avec l’aide des élèves et des parents d’élèves.

Une deuxième partie de l’aide sera bientôt acheminée pour soutenir davantage de victimes et fournir des équipements aux pompiers et secouristes. Il est encore temps de vous manifester si vous souhaitez soutenir cette opération.

 

 

Les dons collectés ont servi à financer :

  • 3500 couches bébé
  • 676 Kits d’hygiène personnelle
  • 338 paquets de lingettes hygiéniques
  • 204 rouleaux de papier toilette
  • 58 paquets de lingettes humides

L’équipe a travaillé d’arrache-pied pour comptabiliser les dons en deux jours, avec le soutien de plusieurs parents et membres du personnel de service, bénévoles.

 

Une aide distribuée dans cinq refuges

L’aide a ensuite été distribuée dans cinq refuges : Concepción Hostel, Hostel Notre Ahijados à Antigua Guatemala, l’auberge de la paroisse Sainte-Catherine d’Alexandrie à Siquinalá Escuintla, Albergue Alfa y Omega à Alotenango et enfin Albergue Anexo Mario Méndez à Alotenango. Ces refuges accueillent enfants et adultes victimes de la catastrophe. La deuxième partie des dons pourra être distribuée dans d’autres refuges où les victimes attendent encore de l’aide matérielle.

 

Près de 3617 personnes sinistrées au Guatemala

Le bilan est très lourd depuis l’éruption du volcan de Fuego le 3 juin dernier : 110 personnes ont été tuées, 197 ont été portées disparues et 3617 personnes sinistrées sont hébergées dans 17 centres d’accueil.

Au delà du nécessaire soutien aux personnes, qui dès aujourd’hui, dans l’urgence, fait l’objet de cette mobilisation, Solidarité Laïque et la MGEN considèrent que le “retour à la normale” au sein du système éducatif constitue une priorité absolue pour les populations victimes. Les deux organisations souhaitent mettre en œuvre l’expérience acquise dans la gestion des situations de crise et de post-urgence dans d’autres zones géographiques.

 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux