L’éducation dans les pays du Sahel : une position française incompréhensible

Dans une tribune publiée sur le site de la Coalition Education, Michel Debon, co-représentant du Sgen-CFDT au sein de la Coalition Education pointe une position du gouvernement français difficilement lisible en ce qui concerne l’éducation dans les 5 pays (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) dits du G5 Sahel.

Le Président de la République a déclaré vouloir accorder une priorité à ces 5 pays touchés plus que d’autres par le terrorisme. Il a insisté sur la nécessité de ne pas se focaliser sur le militaire qui est une nécessité, mais de traiter le mal à la racine en développant l’éducation et l’économique.

Or, les différents échelons de l’Etat ne semblent pas être sur la même longueur d’ondes. Notamment quand les ambassadeurs de France, dans certains de ces pays, renvoient à leurs études des organisations non gouvernementales qui sollicitent l’Agence française de développement (AFD) pour développer des projets d’éducation construits, avec des partenaires locaux, en se conformant aux critères et exigences de l’AFD.

Anticiper le terrorisme en développant l’éducation, tel est le crédo affiché du Président de la République, mais opposer un veto à des organisations qui souhaitent intervenir, qui sont déjà intervenues et sont reconnues par l’AFD, interroge sur la logique gouvernementale.

Il y a urgence à développer de vrais programmes au service des populations de ces 5 pays avant qu’il ne soit trop tard.

 Michel Debon, co-représentant du Sgen-CFDT au sein de la Coalition Education

 

La Coalition Education : un collectif d’organisations mobililisées pour l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous 

Forte de 12 organisations, la Coalition Éducation mène des actions de plaidoyer pour encourager les gouvernements à financer l’éducation des populations les plus démunies. A travers des campagnes de sensibilisation, l’objectif est de mobiliser les citoyens et les médias pour amener les décideurs à des engagements forts et durables vis-à-vis de l’éducation, des politiques qui y sont liées et de ses financements.

Membre de la Campagne mondiale pour l’éducation, Solidarité Laïque, chef de file de la Coalition Education, porte ses revendications au niveau français et européen depuis 2004. Dix ans plus tard, l’association fédère autour de ce projet onze autres organisations et la Coalition Education est officiellement créée en 2015.

        www.coalitioneducation.org 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux