L’éducation pour l’égalité, l’inclusion et la justice sociale : quels défis d’ici 2030 ?

Avec 730 millions d’analphabètes dans le monde, le combat pour l’accès à l’éducation est loin d’être gagné. Dans la semaine du 12 novembre 2018, 300 délégués de la Campagne mondiale pour l’éducation (CME) venus du monde entier redéfinissaient les priorités. Analyse de Carole Coupez, Déléguée générale adjointe de Solidarité Laïque et cheffe de file de la Coalition Education.

En 2030, l’objectif est de faire que chacun et chacune puisse accéder à une éducation de qualité. Dans quel contexte évolue aujourd’hui ce combat mondial ?

Les menaces sont nombreuses, à commencer par les conflits et les catastrophes naturelles liées au changement climatique qui affectent directement plus de la moitié des exclus du droit à l’éducation au niveau mondial.  La montée des nationalismes en Europe, en Amérique latine et ailleurs, conduit aussi à réduire les solidarités intérieures, à augmenter les discriminations et des violences qui pénètrent la société jusque dans les écoles. La tendance est aussi au recul des espaces de participation et parfois à la criminalisation des actions de la société civile. Il faut aussi s’alarmer de la réduction de l’aide internationale et de la privatisation de l’aide qui, dans le secteur de l’éducation, favorise l’émergence d’acteurs qui poursuivent des intérêts lucratifs. En lien avec cette tendance, la vision libérale de l’éducation gagne du terrain partout dans le monde ; la standardisation des savoirs devient la règle, l’enseignement se base de plus en plus sur les résultats et les tests, plus que sur les apprentissages.  On ne peut accepter que les contenus éducatifs soient réduits à l’employabilité ou à la productivité des apprenants !  L’éducation vise avant tout le développement du plein potentiel, de leur esprit critique. L’éducation doit conduire à l’émancipation. L’éducation est un levier d’action et de transformation pour l’ensemble des défis auxquels nous sommes confrontés et notamment celui de la paix et de la lutte contre la régression des démocraties et de la parole citoyenne mondiale. 

 

Nous sommes à un tiers du chemin vers 2030. Quelles sont les recommandations de la CME pour atteindre l’objectif 4 des Objectifs du développement durable relatif à l’éducation  ?

Il y a aujourd’hui 730 millions d’analphabètes dans le monde et 263 millions d’enfants et de jeunes qui nous demandent d’accéder à l’éducation.  Au rythme actuel des financements, nous savons que nous avons déjà 50 ans de retard sur l’échéance 2030 et l’Objectif de développement durable. Investir dans l’éducation nous permettra de bâtir une planète socialement et environnementalement durable, mais pas à n’importe prix !  Il est essentiel de soutenir un investissement public fort et cohérent qui garantit l’équité, la qualité de l’éducation et ne laisse personne de côté. Aussi, le plaidoyer doit-il impérativement se faire avec et envers les gouvernements pour les soutenir dans leur responsabilité de garantir le droit à l’éducation. Cela passera par notre capacité à travailler avec d’autres acteurs, ceux qui agissent pour la défense des droits et des services publics sociaux et les mouvements sociaux.

 

Carole Coupez, déléguée générale adjointe de Solidarité Laïque et cheffe de file de la Coalition Education

 

La Campagne Mondiale pour l’éducation en bref et le rôle de Solidarité Laïque

La Campagne mondiale pour l’éducation promeut et défend l’éducation en tant que droit humain fondamental et fait pression sur les gouvernements et la communauté internationale pour qu’ils remplissent leurs engagements : assurer l’éducation publique gratuite, inclusive et obligatoire pour tous, en particulier pour les enfants, les femmes et les communautés exclues. Son rôle est de soutenir la transition vers des systèmes d’éducation publique qui promeuvent le droit à l’éducation et la justice sociale et d’amplifier le mouvement de la société civile qui le défend.

Solidarité Laïque est membre de la Campagne Mondiale pour l’Education depuis 2004 et cheffe de file de la Coalition Education (depuis 2015) qui rassemble la société civile française engagée pour la défense du droit à l’éducation et est le relais français de la Campagne Mondiale pour l’Education (CME). 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux