L’engagement d’Emmanuel Macron pour l’aide publique au développement doit se traduire dans les faits

Coup de communication ou réalité ? Lors de sa rencontre avec le chanteur Bono, le Président de la République Emmanuel Macron s'est engagé à augmenter l'aide publique au développement pour atteindre 0,55% du RNB d'ici à 2022. Solidarité Laïque, membre de Coordination SUD, accueille positivement cette annonce mais rappelle que la France s’est engagée à atteindre 0,7%. 

 

Le 24 juillet, le Président Emmanuel Macron rencontrait le chanteur Bono, fondateur de l’ONG ONE et s’est engagé de nouveau à porter l’aide publique au développement à 0,55% du revenu national brut (RNB). Pourtant, Coordination Sud, la plateforme des ONGs actives dans le domaine de la solidarité internationale, questionne la cohérence entre cette annonce et les annulations de crédits anoncés dans le même temps par le Ministre de l’Action et des comptes publics.

 

L’aide publique au développement, c’est quoi ? 

L’Aide publique au développement est l’instrument central de la coopération et de la solidarité internationale. L’APD permet de soutenir les politiques sociales, éducatives et de santé, l’aide humanitaire, l’appui aux infrastructures, le renforcement de la société civile, la promotion d’une gouvernance plus démocratique, les programmes d’adaptation aux changements climatiques… Bref, l’APD couvre tous les champs de l’agenda du développement durable sur lequel s’est accordée la communauté internationale pour l’horizon 2030. (Source : Coordination Sud)

 

Télécharger le communiqué de presse de Coordination Sud

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux