Un conseil de jeunes du Calvados rencontre Solidarité Laïque

Engagés, solidaires, déterminés, les 10 membres du conseil de jeunes de Merville venus mercredi 8 novembre à la rencontre des salariés de Solidarité Laïque sont repartis mo-ti-vés ! Retour sur une matinée riche en partages et en projets à déployer.

Débarqués un bon matin de Normandie, dix écoliers et collégiens sont venus rendre visite à Solidarité Laïque, désireux de mettre en place des actions solidaires au niveau de leur ville.

 

« Je participe au conseil des jeunes pour rendre la vie meilleure », explique Nino. Pour Lea, cet engagement, c’est pour « aider les autres ». Installer un terrain multisport, mener des actions de développement durable, ces jeunes débordent d’idées et à force de détermination, beaucoup se concrétisent.

 

Très intéressés par les actions de Solidarité Laïque et particulièrement par la Rentrée Solidaire, ils ont posé toutes leurs questions : Qu’est ce que la Laïcité ? Où agit l’association ? Où vont les fournitures collectées cette année ?  « Cette année, la collecte sera en faveur des élèves de Tunisie. » a expliqué Bruno, chargé de mission éducation à la citoyenneté, qui leur a aussi montré la bande annonce du film « Une journée à l’école en Tunisie ».

S’en est suivi un travail sur la Tunisie, pays destinataire de la Rentrée Solidaire. La plupart des élèves avaient déjà visionné le film « Sur le chemin de la dignité – Une journée à l’école » et ont pu évoquer les freins à l’accès à l’éducation pour les élèves des écoles rurales et de grandes banlieues.  « Les élèves  n’ont pas d’eau potable. » a expliqué Léana. « Il y a des problèmes de transport. » a souligné Théo, démontrant ainsi avoir bien identifié et saisi les problématiques locales exposées dans le film.

 

Regroupés en équipe, ils ont pu, par la suite, s’affronter et vérifier leurs connaissances sur la Tunisie autour d’un quizz. « Quelle est la religion la plus pratiquée en Tunisie ? » « L’Islam ! » a scandé l’équipe Djerba.

 

A l’issue de ce petit travail, les jeunes ont évoqué leurs idées d’action « On pourrait déjà parler de la Tunisie en classe d’éducation civique et morale, en parler aux professeurs. » Dans son collège, Théo a déjà installé un caisson pour récolter les fournitures. En plus d’être une façon de donner une dimension internationale à leur action, ces idées sont le témoignage d’un  véritable engagement de la part de ces jeunes du Calvados : un exemple à suivre !

 

Pour en savoir plus sur la Rentrée Solidaire, rendez-vous sur le blog : rentreesolidaire.org

Suivez-vous sur les réseaux sociaux