Un jumelage éducatif enrichissant avec Haïti

Depuis 2010, l’Amicale Laïque de Couëron est engagée aux côtés d’une association haïtienne qui agit pour l’éducation. L’ouragan Matthew a porté un coup dur à ses actions, mais pas question de baisser les bras. Retour sur un jumelage éducatif qui transforme la vie au quotidien de centaines de jeunes et d’enfants haïtiens.

Alphabétisation de femmes, aménagement d’une bibliothèque, collecte de livres et de fournitures, construction d’un centre de loisirs, d’une salle informatique, plantation d’un potager, formation d’animateurs, échanges de pratiques éducatives franco-haïtiennes … La liste est longue quand on fait le bilan des actions conduites depuis bientôt sept ans dans la commune de Roseaux par  l’Amicale Laïque de Couëron et l’association haïtienne Men Kontre Pou Timoun Rozo.

 

« Mais l’ouragan Matthew a fait de gros dégâts au foyer de Roseaux : bibliothèque ravagée, mobilier inutilisable, potager détruit… Il fallait de toute urgence nous mobiliser pour reconstruire ces infrastructures rapidement. Il y va de l’accès à l’éducation pour tous ces jeunes qui fréquentent le centre de Roseaux». Ce centre, géré par l’association Men Kontre Pou Timoun Rozo (MKPTR), est soutenu financièrement par les donateurs et parrains de Solidarité Laïque.

 

L’histoire d’une rencontre et d’un échange entre animateurs

 

Gaby et Evens

« Tout est parti de ma rencontre avec Evens Apollon,  éducateur au foyer de Roseaux que gère l’association Men Kontre Pou Timoun Rozo (MKPTR),  explique Gaby Clouet, directrice de l’Amicale Laïque de Couëron. C’était à l’occasion d’une formation d’animateurs à Port-au-Prince dans le cadre d’un partenariat mené par Solidarité Laïque et Les Francas Pays de la Loire. Des projets ont émergé, nous avons pu mobiliser plusieurs associations partenaires dans notre région et peu à peu tout cela a pris forme ».

 

 

 

 

 

Le centre de loisirs du foyer de Roseaux, symbole d’un partenariat fructueux


IMG_2457

Ténacité, engagement, collaboration, découverte mutuelle, autant de qualités qu’il a fallu mobiliser pour conduire à bien ce partenariat qui impliquent de nombreux acteurs. « Ce que nous avons en commun ? Le sens de la solidarité bien sûr, la conviction que l’éducation est une clé pour le développement et ce refus d’accepter l’injustice ! », souligne Gaby. Autant d’atouts pour refuser de baisser les bras et de trouver l’énergie de remobiliser autour de soi. « La collecte a donné de beaux résultats et nous allons pouvoir commencer bientôt à remettre en état les infrastructures ».

 

 

 

Mobilisez-vous et faites un don pour la réhabilitation des structures éducatives en Haïti !

 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux