Aquarius : à quand un véritable accueil des migrants ?

Les difficultés que rencontre régulièrement l’Aquarius sont le symptôme d’un mal profond qui ronge l’Europe et met en péril notre avenir commun : la peur de l’autre, l'obsession de l’identité… A quand une politique d’accueil, non de refoulement, conforme aux valeurs de la République française que nous nous plaisons tant à mettre en avant ?

Comme à chaque fois maintenant, les solutions sont trouvées au cas par cas. Doit-on se réjouir que la France accueille 18 migrants sur 58 sauvés par l’Aquarius ? Ces chiffres paraissent dérisoires au regard de la population globale de l’Europe et de l’ampleur du drame qui se joue à ses portes. Ce nouvel épisode ne rassure pas sur la gestion de cette crise humanitaire.

 

Il est illusoire de penser que l’on va pouvoir contenir et a fortiori interrompre les flux migratoires. À vouloir le faire, on finit toujours par être contraint au pire. La régulation devient contrôle policier accru, la frontière se fait mur. Or la clôture produit, inéluctablement, de la violence… et l’inflation de clandestins démunis et corvéables à merci.” relève le manifeste #PourlAccueildesmigrants signé par 150 personnalités, qui a su trouver les mots justes pour dénoncer cette absence de réponse collective. “La migration n’est un mal que dans les sociétés qui tournent le dos au partage. La liberté de circulation et l’égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d’accueil sont des droits fondamentaux de l’humanité.”

 

La France, pays des droits de l’Homme ? Comment encore faire référence à notre devise Liberté, Egalité Fraternité, lorsqu’on ne parle pas d’êtres humains, mais de “flux à contenir” ? Actuellement, les capitaux et les marchandises semblent se déplacer plus librement que les Hommes.

 

L’humanité de demain se construit aujourd’hui par l’accueil des migrants.  

 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux