Education : appelons les gouvernements à tenir leurs engagements !

lf7kp9lil6ccpofi5qbhghqapolmbf
Aujourd’hui, débute la Semaine d’action mondiale pour l’éducation 2017 de la Campagne mondiale pour l’éducation. Du 23 au 25 avril, Solidarité Laïque, membre de la Coalition Education ensemble avec d'autres organisations de la société civile du monde entier rappellera aux gouvernements leurs engagements pour assurer à tous le droit à une éducation de qualité. A cette occasion, nous interpellerons également sur la nécessité que les citoyens participent activement aux prises de décisions.

263 millions d’enfants et de jeunes restent privés d’éducation. La semaine d’action mondiale pour l’éducation est le moment de rappeler aux gouvernements les engagements qu’ils ont pris.

 

Education : les mots ne suffisent pas ! 

 

En 2015, nous avons mené une campagne mondiale pour inciter les gouvernements à se mobiliser en faveur d’un objectif de développement durable (ODD) visant à assurer à tous le droit à une éducation de qualité – une éducation qui doit être publique, équitable, inclusive et gratuite. Victoire, en septembre 2015 les Etats ont adopté l’objectif Education et l’agenda Éducation 2030 ! Or, deux ans se sont écoulés depuis, et certes de nombreux obstacles ont frappé les pays (conflits prolongés, élections nationales, changements de politique etc.) mais les engagements à l’égard des ODD et de l’éducation doivent être respectés. Il est temps pour les gouvernements de prouver qu’ils travaillent en vue des objectifs fixés. Aujourd’hui, nous leur demandons des résultats.

« Le coût de l’absence d’éducation est trop lourd à porter.

L’éducation sous-tend bon nombre des Objectifs du Développement Durable et elle est fondamentale pour la réalisation d’autres droits. Les gouvernements doivent donner suite à cet objectif, et les citoyens doivent être en mesure de leur demander de rendre compte de leurs actions. »

Campagne mondiale pour l’éducation

 

Nos revendications 

 

Nous invitons les gouvernements à prendre les mesures suivantes :

  • Élaborer, financer et mettre en œuvre des plans crédibles pour réaliser l’ensemble complet des objectifs de l’ODD de l’éducation (ODD 4)
  • Renforcer les systèmes publics et les capacités de l’État pour garantir un enseignement gratuit, de qualité et équitable
  • Assurer l’existence de mécanismes crédibles et transparents pour la participation de la société civile aux processus de surveillance et de responsabilisation à l’égard de l’agenda de l’ODD 4

Nous appelons le futur gouvernement français à :

  • Jouer son rôle pour assurer la mise en œuvre nationale de l’agenda universel des ODD ;
  • Etablir des plans nationaux clairs allouant 0,7 % de leur PNB à l’aide publique au développement (APD) d’ici 2020 et réservant au moins 15 à 20 % de l’ensemble de l’APD à l’éducation. Au moins la moitié de l’aide à l’éducation doit être allouée à l’éducation de base ;
  • Attribuer au moins 4 % de l’aide humanitaire à l’éducation ;
  • Faire des promesses audacieuses pour financer l’éducation (dans le cadre de la reconstitution des ressources du GPE et du fonds « L’éducation ne peut pas attendre ») pour inverser la récente baisse des dépenses d’éducation.
Lisez l’intégralité des recommandations de la campagne.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux