«Dans le camp de Calais, l’école représente l’espoir»

En septembre, Solidarité Laïque et ses organisations membres lançaient un appel à dons pour les réfugiés. Focus sur une initiative que cet appel a permis de soutenir : l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes, au cœur de la « jungle » de Calais. Reportage.

C’est à la lisière du camp, à côté d’une fragile structure de bâches et de planches, que se dresse le chantier de ces nouvelles salles de classe. Bientôt, elles accueilleront elles aussi de grands gaillards et des jeunes femmes que la misère et les guerres ont rejetés au bord du monde. Et, au vu des demandes – 6000 réfugiés recensés dans le camp-, elles feront salle comble du matin au soir, 7 jours sur 7.

« L’école laïque du Chemin des Dunes » a été montée de toutes pièces par Zimako Jones, un Nigérian francophone arrivé là au printemps, demandeur d’asile et prêt à tout pour redonner un peu d’espoir et de chaleur. « Continuer d’apprendre, échanger avec ses pairs, c’est fondamental pour reprendre confiance en soi et conserver sa dignité. C’est l’objectif de l’École du Chemin des Dunes qui est ouverte à toutes et tous, quelles que soient les confessions. »

Autour de lui, Zimako a fédéré plus de trente enseignants et éducateurs bénévoles qui se relaient chaque jour pour proposer des cours d’alphabétisation, de français et d’anglais. « Les bénévoles écrivent leurs disponibilités sur le tableau à l’entrée de la classe, poursuit simplement Zimako. Il y a même une professeure de Tai Chi qui s’est inscrite ! » Tous les dimanches, la salle de classe accueille également des avocats qui, gratuitement, orientent les demandeurs d’asile dans leurs démarches.

« Grâce à cet élan de solidarité, nous allons pouvoir accueillir davantage de monde, toujours sur le principe fondamental de la laïcité. On va aussi faire des groupes de niveaux, pour s’adapter aux diplômés comme à ceux qui ont très peu fréquenté l’école. Nous pourrons acheter du matériel scolaire, des manuels, des cahiers, des crayons, des tableaux … Et surtout, nous allons pouvoir étudier les pieds au sec, avec un peu de chauffage et de lumière. A  l’approche de l’hiver, ce n’est pas rien ! », conclut Zimako.

Il est encore possible de soutenir l’Ecole du Chemin des Dunes et Zimako. Faites un don !

Suivez-vous sur les réseaux sociaux