Programme pour l’éducation en Haïti : appel à manifestation d’intérêt

Organisations de la société civile, vous souhaitez participer à une dynamique collective pour le développement d’une éducation de qualité en Haïti ? Vous avez jusqu’au 12 juin pour répondre à l’appel.

Pour la troisième phase de son programme collectif franco-haïtien pour une éducation de qualité en Haïti, Solidarité Laïque souhaite développer une stratégie de partenariat plus large au sein des sociétés civiles franco-haïtiennes et lance donc un appel à manifestation d’intérêt pour les organisations qui souhaiteraient participer à ce programme.

Depuis 2011, Solidarité Laïque agit en Haïti dans le cadre d’un programme collectif pour améliorer la qualité de l’éducation et favoriser le dialogue social. Dans le cadre de la phase 3 qui démarrera en 2018, Solidarité Laïque souhaite développer une stratégie de partenariat plus large au sein des sociétés civiles franco-haïtienne. Cet appel a pour objectif de fédérer de nouvelles compétences et expériences.

Il s’agit d’élargir notre collectif franco-haïtien pour définir les axes d’intervention du prochain programme et de créer une dynamique collective autour de l’éducation et du dialogue social en Haïti pour la période 2018-2020.

 

Objectif :

L’objet de cette nouvelle phase sera de renforcer la place de la société civile dans l’élaboration des politiques éducatives locales et nationales visant à améliorer la qualité de l’éducation et à favoriser le dialogue social collectif et concerté.

Les précédentes phases ont permis de créer une dynamique considérable (mobilisation d’acteurs, vision commune, renforcement de capacités…) dans les territoires avec une approche pluri-acteurs innovante (Communautés éducatives intégrées par: associations de parents d’élèves, syndicats, mouvements de jeunesse, autorités locales…) ainsi qu’au niveau national avec des partenariats solides avec le Ministère de l’Education Nationale. Ces expériences ont permis l’amélioration du système éducatif ainsi que de commencer à peser sur les politiques publiques éducatives. Même si les résultats concrets sont là, le contexte social et politique a ralenti ce processus. Cependant, les acquis sont une force qui nécessite une phase supplémentaire pour 1) apprécier les changements en profondeur ; 2) pérenniser les dynamiques ; 3) et enfin enclencher un changement d’échelle.  

 

Qui peut candidater ?

Les organisations souhaitant participer à cette dynamique collective devront :

         Être une structure de droit français ou haïtien (les candidatures de structures d’autres nationalités devront être dûment justifiées);

         Disposer de compétences dans les domaines suivant : éducation, protection sociale, dialogue social, accès aux droits, formation, insertion socio-professionnelle, ESS, renforcement de capacités, plaidoyer et dialogue OSC/AL ;

      Travailler en Haïti depuis minimum 5 ans  ;

      Agir en partenariat avec les OSC locales et Autorités publiques  ;

      Avoir d’excellentes capacités organisationnelles (RH, gouvernance…) et financières ;

     Dans la mesure du possible, disposer d’audit et d’évaluation du dernier programme ainsi qu’un rapport financier certifié par un cabinet comptable de la dernière année d’exercice.

 

Pour connaître les modalités (calendrier, détails du projet) et répondre à l’appel à manifestation

d’intérêt, téléchargez l’appel à projet et ses annexes.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux