La série « une journée à l’école » sort en DVD !

Cinq films pour découvrir le quotidien d’élèves du monde entier. Découvrez le DVD-ROM de la série « une journée à l’école » !

Ils sont élèves en Haïti, à Madagascar, au Sénégal, au Bénin ou encore en France : à Mayotte ! En 30min, chaque film invite au voyage à travers le quotidien parfois difficile de ces élèves.

 

Un support pédagogique pour sensibiliser à l’éducation dans le monde

Dans ces films, les élèves partagent leurs rêves, leurs espoirs de voir leur vie s’améliorer grâce à l’éducation. Chaque film court (30 minutes) est conçu pour faciliter l’exploitation en classe ou auprès d’un public jeune : à travers le quotidien, les paroles d’un enfant, nous partons à la découverte de son pays, ses activités, son environnement et surtout sa journée à l’école. Il aborde les enjeux du droit à l’éducation simplement.

Ce DVD comporte une extension en DVD-ROM avec pour chaque film des fiches pédagogiques à télécharger (fiches ressources pour l’enseignant, fiche activités…).

Pour commander le DVD, rendez-vous en bas de cette page ! 

 

Des histoires d’élèves du monde entier

 

Renande

 

En Haïti avec Renande

 

Renande est une jeune écolière qui vit en Haïti dans un petit village, Baliverne, dans la région de la Grande Anse au sud-ouest du pays, non loin de Jérémie, détruite encore récemment par les inondations et le tsunami. Cette écolière traverse tous les jours la forêt tropicale pour se rendre à l’école où elle rejoint ses camarades. La problématique de l’eau, de la déforestation se révèle déjà très présente dans ce film tourné en 2004.   

 

 


ZivaA Madagascar avec Ziva

 

Ziva est une écolière de 11 ans des Hautes Terres, dans le le village de Mandrosoa, au nord ouest d’Antananarivo. 30 minutes de marche la sépare de l’école où elle est en neuvième, l’équivalent du CE1 à l’école primaire publique.

La journée de Ziva commence avant l’école : longue journée pour une petite fille de 11 ans qui en plus d’être écolière doit participer aux nombreux travaux quotidiens de la famille.

Le film aborde les enjeux éducatifs majeurs de Madagascar : l’analphabétisme des adultes, la difficulté d’apprendre dans une langue étrangère, l’abandon scolaire et le redoublement, la conciliation entre vie agricole et vie scolaire…

 

 

ABdoulAu Sénégal avec Abdoul.

 

Abdoul habite à Gamadji Saré dans le département de Podor. Ce village, qui compte à peu près 3000 habitants, se trouve dans une zone très sèche, non loin du Sahel. La plupart des habitants sont des agriculteurs et des éleveurs. Les habitants vivent au rythme du fleuve Sénégal. Certains enfants viennent même en pirogue à l’école. Abdoul  est en CM2 et finit son cycle primaire. Plus tard, il souhaite devenir juge ou enseignant.

 

 

 

 

 

RachidatouAu Bénin avec Rachidatou

 

Rachidatou habite à Besseh, petit village enclavé de la région des Collines, non loin de la frontière nigériane. La pression exercée sur les filles est forte : sollicitées pour tous les travaux, aux ordres des pères et hommes du village. Elle, elle a la chance d’être scolarisée mais en dehors des heures d’école qu’elle avoue être le seul lieu où elle peut s’amuser avec ses amies, elle travaille dur : l’eau à puiser à la sortie du village, les repas à préparer, le champ à bêcher…

L’Histoire de l’école de Besseh est particulière car elle est née en 1990 de la motivation d’anciens instituteurs venus se reconvertir à l’agriculture et de villageois qui ont été convaincus de la nécessité de scolariser leurs enfants dans le monde d’aujourd’hui. Solidarité Laïque a été partenaire de l’école, sa construction et s’est mobilisée pour allouer des financements, notamment pour les premiers salaires des enseignants en attendant que les récoltes soient suffisantes pour permettre à cette école communautaire de s’autonomiser.

 

 

MayotteAvec les enfants de Mayotte.

 

Après une entrée en douceur dans la vie de quatre jeunes Mahorais, en primaire, au secondaire, que nous suivons sur une journée d’école, le ton change et le contenu devient plus dense pour approcher la réalité dramatique du système éducatif de ce 101ème département français. Comment appliquer le droit à l’éducation lorsqu’un tiers de la population est composé de clandestins ? Comment scolariser dans de bonnes conditions toute cette jeunesse ?

Un contexte spécifique : une population très jeune. L’illettrisme en français est important car la scolarisation de masse est très récente à Mayotte. L’offre éducative progresse, mais la qualité, les moyens ne sont pas suffisants. La question des conditions matérielles de scolarisation est très prégnante.

 

 

 

Modalités :

Publics : un outil conçu pour les 8 -14 ans, mais ouvrant de nombreuses possibilités d’animation avec d’autres publics.

Prix : 10 euros

Pour commander, téléchargez le bon de commande

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux