Programme collectif pour le développement de l’éducation et du dialogue social en Haïti


Warning: Use of undefined constant ICL_LANGUAGE_CODE - assumed 'ICL_LANGUAGE_CODE' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/solidarivv/solidarite-laique.org/web/app/themes/solidarite/templates/content-page.php on line 12

Régulièrement frappé par des aléas climatiques, Haïti a de nouveau été secoué par l’ouragan Matthew en octobre 2016. Un défi supplémentaire pour les acteurs de la Grand’Anse, territoire principalement touché. Plus de 450 000 enfants ont été déscolarisés dans ces départements. Un consortium post-urgence a été mis en place et associe huit ONG pour permettre aux élèves de regagner rapidement le chemin de l’école. En parallèle, Solidarité Laïque appuie depuis 2011 des actions de renforcement de la société civile haïtienne.

 

Le système éducatif haïtien face à la marchandisation galopante

Le système éducatif haïtien reste confronté à d’énormes défis. L’accès à une éducation de qualité demeure encore très limité. Entre autres facteurs ayant conduit à cette situation, il faut souligner le faible investissement public dans le secteur éducatif. L’offre éducative nationale est largement dominée par le secteur privé. Des écoles continuent d’être créées sans autorisation du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) et des enseignants sans qualification continuent d’intégrer les écoles publiques. Enfin, près de 500 000 enfants de 5 à 18 ans sont totalement exclus du système scolaire.

              

Un programme pour renforcer l’action de la société civile

Le Programme collectif pour le développement de l’éducation en Haïti associe 10 organisations de la société civile haïtienne et française. L’ensemble de ces acteurs souhaite contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation en plaçant les citoyens et le personnel éducatif haïtiens au cœur de cette dynamique.

 

Défendre une éducation de qualité

 

Les acteurs du programme se mobilisent lors d’événements nationaux et internationaux et à travers un dialogue avec les pouvoirs publics pour défendre leur vision d’une l’éducation publique et de qualité. Leur plaidoyer comprend la hausse et la bonne utilisation du financement public du secteur, la défense des droits sociaux et syndicaux des enseignants, trop souvent bafoués mais aussi l’accès des filles à l’éducation et l’éducation à la citoyenneté et à la santé, pilier fondamental pour remédier à la précarité sanitaire du pays.

Différentes organisations membres du Programme ont également participé à la campagne mondiale pour l’éducation et au  réseau contre la marchandisation de l’éducation.

 

Consolider la place des syndicats

 

Le programme accompagne deux associations nationales de parents d’élèves et de professeurs de français ainsi que trois des principaux syndicats haïtiens de l’enseignement, afin d’améliorer leur leur légitimité et visibilité. Pour contribuer à une plus forte unité syndicale largement mise en difficulté et au renforcement de la présence syndicale dans les établissements scolaires, la production d’un guide syndical unitaire a été décidée.

Focus : un guide syndical unitaire

Manque d’effectifs, salaires misérables, protection sociale méconnue… il était urgent de poser des revendications communes et de mieux informer les enseignants haïtiens sur leurs droits pour qu’ils soient en mesure de les défendre. C’est l’objectif de ce guide syndical, fruit d’un travail collectif.

« En Haïti, certains enseignants, faute de connaissance de leurs droits se trouvent obligés de rémunérer eux-mêmes un remplaçant pendant leurs congés. Ils ne savent pas qu’ils ont droit à des prestations sociales. Les directeurs d’école peuvent être tentés de profiter de leur ignorance, commente Mona Bernadel, syndicaliste à l’Union nationale des normaliennes et de normaliens haïtiens (UNNOH). Leur faire connaître l’état du droit, sa mise en application parfois aléatoire les aidera à porter eux-mêmes ces revendications. C’est en tout cas ce que l’on espère. »

Coréalisé par l’ensemble des syndicats enseignants haïtiens avec l’appui de la FSU membre de Solidarité Laïque, le guide propose, sous forme de fiches un rappel des textes de loi avec des commentaires et des revendications. Édité à plusieurs milliers d’exemplaires, mis à disposition sur le site du ministère de l’Education nationale haïtien, il a été distribué lors d’événements régionaux rassemblant des personnels éducatifs syndiqués et non syndiqués, et continue de l’être au sein des établissements scolaires.

 

Soutenir les projets des communautés éducatives

 

Les organisations membres du programme en sont convaincues : mobiliser tous les acteurs éducatifs en lien avec les élèves est fondamental. Le programme a ainsi contribué à l’émergence de communautés éducatives.

Leur mise en place depuis 2016 a déjà permis une meilleure concertation et coordination entre acteurs éducatifs. Leurs projets territoriaux, menés collectivement, ont notamment permis de réhabiliter des infrastructures scolaires touchées par l’Ouragan Matthew, de réaliser des actions de formation et de sensibilisation (animation socio-culturelle, hygiène, protection de l’environnement…) et de développer des démarches innovantes comme l’amélioration de l’accès de jeunes filles à des filières professionnelles masculines ou la mise en place de comités d’éducation à la santé, à la citoyenneté et à la protection sociale dans différents établissements scolaires.

 

 

Pour les années à venir, Solidarité Laïque reconduira son action aux côtés de la société civile haïtienne pour lui permettre d’accroître sa légitimité et sa capacité d’influencer les pouvoirs publics.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux