“Ensemble pour la petite enfance à Sri Lanka”

Après plus de 25 ans de conflit et suite au tsunami de 2004, le Sri Lanka connait depuis plusieurs années une importante croissance économique. Pourtant le secteur de la petite enfance peine à s’organiser et plus de la moitié des enfants âgés de 3 à 5 ans ne sont pas inscrits dans un établissement préscolaire. Solidarité Laïque et ses partenaires travaillent depuis 2009 à développer une scolarité de qualité pour les plus jeunes.

 

 

Au Sri Lanka, moins d’un enfant sur deux âgé de 3 à 5 ans est inscrit dans un établissement préscolaire. L’aide à l’éducation de la petite enfance peut contribuer à égaliser les chances d’apprentissage et à promouvoir un développement équitable.

Faute de moyens et de volonté politique, ce secteur est délaissé. Or défendre un secteur public de la petite enfance, c’est avoir l’ambition d’offrir à tous les enfants une éducation dès le plus jeune âge.

Solidarité Laïque est engagé à Sri Lanka depuis 2009 pour améliorer la qualité et l’efficacité du secteur de l’éducation préscolaire dans la province orientale.

Dix ans de projet, selon une approche innovante basée sur la mobilisation des communautés autour des écoles maternelles et du dialogue entre la société civile et les autorités locales, ont permis de parfaire une méthodologie d’intervention dans la province.

 

Considérant les impacts de l’association et de ses partenaires pendant plus de dix ans et l’important défi que représente l’éducation préscolaire pour tous à Sri Lanka, nous engageons de nouvelles actions pour étendre notre intervention au niveau national dans cinq provinces à travers un nouveau programme : ” Ensemble pour la petite enfance à Sri Lanka ! “

 

Ce programme doit contribuer à l’amélioration de la qualité et de l’efficacité du secteur préélémentaire à Sri Lanka en 3 grands axes :

  • Appuyer et promouvoir un dialogue et une coordination efficace entre tous les acteurs du secteur préélémentaire afin d’assurer la qualité, la bonne gouvernance et l’appropriation par les parties prenantes
  • Renforcer la qualité de l’enseignement du secteur préélémentaire
  • Favoriser et appuyer la reconnaissance de l’éducation préélémentaire et des enseignantes maternelles au niveau du gouvernement provincial et central

 

A travers les activités de renforcement de la qualité de l’enseignement préélémentaire, nous souhaitons développer des actions de formation des enseignantes sur les questions des droits de l’enfant, de la protection de l’enfance, de l’école inclusive et des nouvelles méthodes d’éducation.

 

Enfin, ce programme va permettre de renforcer la coordination entre les acteurs de la petite enfance au niveau national (enseignantes maternelles, pouvoirs publics locaux et nationaux, parents d’élèves, etc.) afin qu’ils construisent ensemble une vision partagée du secteur de la petite enfance à Sri Lanka ainsi que les étapes à franchir pour l’atteindre.

 

Ces actions seront mises en œuvre par nos principaux partenaires sri-lankais et deux organisations françaises membres de notre collectif :

8 organisations sri-lankais: Rural Development Foundation (RDF); Aaruthal; Şuşară Fondation; ASIE LANKA Développement social Coopération (ALSDC); Réseau pour l’éducation, les enfants et les jeunes (NECY); Province de l’Est préscolaire Association enseignant (EPPTA); Coalition pour le développement de l’éducation (CED); Centre d’accessibilité, de surveillance et d’information sur le handicap (CAMID); PISTES.

1 organisations françaises: Centres d’entrainement aux Méthodes d’éducation active (CEMEA);

1 union du Sri Lanka: Tous Syndicat des enseignants de Ceylan (ACUT)

1 union française: Syndicat National des unitaire Instituteurs, professeurs des Écoles et PEGC (SNUipp-FSU)

Pendant tout le programme, les pouvoirs publics locaux et nationaux seront invités à contribuer à l’échange et de réflexion sur la façon dont nous pouvons améliorer la qualité du secteur préscolaire au Sri Lanka

Suivez-nous sur les réseaux sociaux