Programme de Développement des Réseaux pour l’Education en Afrique de l’Ouest

Depuis 2005, le Programme de Développement des Réseaux pour l’Education en Afrique de l’Ouest  (PRODERE-AO) appuie ceux qui constituent la base de la société civile éducative pour qu’ils soient en mesure de faire entendre leur voix. Alors que le programme s’achève, “Tous pour une éducation de qualité” lui succède dès juillet 2016.

La stratégie du PRODERE-AO s’est déclinée en trois axes :

 

Renforcer les capacités de 156 organisations actives en éducation par la mise en réseau, la formation et l’accompagnement dans leurs projets :

  • Pour les cadres associatifs et syndicaux, des sessions de formation en communication et en techniques de capitalisation.
  • Via le  Fonds  d’appui  aux  initiatives  locales (FAIL), le Proderé AO a soutenu, en 2013, vingtcinq microprojets locaux qui visent à améliorer et à renforcer localement la qualité de l’éducation, portés par des animateurs et éducateurs socioéducatifs,  des  directeurs  d’école,  des  enseignants  et  des  responsables  d’associations locales. Au-delà d’un apport financier essentiel à la réalisation de ces projets, le FAIL met à la disposition de ses bénéficiaires une palette d’outils de gestion et d’accompagnement  à la réflexion, renforcent les compétences, et leurs chances d’accéder à des  financements  plus  importants par la suite.
  • Le FAIL  a  ainsi  permis  l’équipement et l’aménagement d’un centre d’accueil pour enfants en situation de handicap  au  Bénin  et  d’une  bibliothèque communautaire au Mali ; l’organisation d’activités manuelles pour des jeunes en situation de handicap au Sénégal ; la formation de jeunes filles déscolarisées en techniques de fabrication  d’outils  cosmétiques  au Bénin  et  en  technique  de  coiffure  au  Sénégal;  la  formation  de  1  500 jeunes élèves au code de la route et aux premiers secours à Cotonou…

Identifier, expérimenter et proposer des pratiques complémentaires et innovantes pour améliorer la qualité de l’éducation

Les groupes thématiques du Proderé-AO fonctionnent tels des laboratoires de « recherche-action » qui testent des méthodes nouvelles sur le terrain  pour  ensuite  les  proposer  à d’autres structures. En 2013, trente expérimentations  ont  été  mises  en place sur le terrain, puis capitalisées dans sept documents méthodologiques.

  • Petite enfance : faire évoluer les mentalités et  améliorer  les  conditions d’accueil. Quarante-cinq organisations  se  sont  mobilisées  pour proposer  les  projets  suivants  : séances de sensibilisation à l’importance d’un éveil éducatif des 3-6 ans pour  les  parents  et  les  autorités communales  ;  formation  d’encadrants  de  maternelles  commu -nautaires  sur  la  conception  et l’utilisation  d’outils  pédagogiques destinés aux plus petits et construits à partir d’outils de récupération.
  • Éducation de base : lutter contre les déperditions    Cinquante-quatre organisations engagées ont mené à bien de nombreux projets : mise en place de coins lecture  et  de  systèmes  de  tutorat grands-petits  à  l’école  primaire  ; sensibilisation des filles et des garçons  aux  violences  basées  sur  le genre  au  collège  et  au  lycée  ;  accompagnement  de  mères  éducatrices, regroupement volontaire de mères d’élèves veillant dans chaque école à la bonne scolarité des enfants, en particulier celle des filles ; théâtre  forum  informatif  sur  l’importance  de  la  scolarisation  des filles ; formation d’enseignants en mathématiques  à  de  nouvelles  méthodes pédagogiques.
  • Handicap : pour l’éducation inclusive et le changement de regard envers les  enfants  en  situation  de handicap.  Vingt-trois  organisations ont monté plusieurs projets en 2013 : sensibilisation  de  proximité  par  la diffusion  de  films,  représentations théâtrales et organisation d’ateliers d’échanges ; aide à l’insertion professionnelle de jeunes en situation de handicap ; formation des enseignants à l’accueil d’enfants en situation de handicap dans leurs classes.
  • Éducation non  formelle : promouvoir l’engagement des jeunes et l’éducation  à  la  citoyenneté.  Cinquante-six  organisations  ont  proposé,  du  11  au  17  août  2013,  un séminaire  sur  l’engagement  des jeunes qui a réuni vingt-six jeunes Béninois,  Burkinabè,  Français,  Maliens, Nigériens et Sénégalais. Afin d’être sources de propositions concrètes dans le domaine de l’éducation, les acteurs du Proderé AO ont réalisé une capitalisation des actions mises  en  œuvre  dans  le  cadre  des groupes thématiques. Grâce à ce travail,  sept  productions  méthodologiques  proposent  des  solutions concrètes  pour  «  lutter  contre  les violences  basées  sur  le  genre  à l’école », « accompagner l’apprentissage  de  la  lecture  au  primaire  », « faire changer les regards sur les personnes  en  situation  de  handicap », « promouvoir l’éducation de la petite enfance », « favoriser l’engagement des jeunes » et « promouvoir l’apprentissage  à  la  citoyenneté  ». Publiée début 2014, ces productions seront mises à disposition des organisations de la société civile et des autorités publiques impliquées dans la réalisation des objectifs de l’éducation pour tous dans les six pays.

Influencer les mentalités  et les pratiques par la  réalisation de campagnes  médiatiques

En 2013, le Proderé AO a soutenu la mise en œuvre de campagnes médiatiques destinées à faire changer les mentalités autour des questions de  la  petite  enfance,  des  violences faites aux filles et du handicap :

  • Diffusion du film Plaidoyer pour la petite enfance, réalisé dans le cadre du programme  à  des  heures  de grande écoute et sur des chaînes nationales.
  • Participation à des débats télévisés. Lors des passages télévisés, l’audimat additionné rassemblait neuf millions de  spectateurs  au  Bénin, huit millions au Mali, et 200 000 au Niger.

Un réseau qui mobilise de plus en plus d’acteurs

Piloté  par  une  gouvernance  commune,  le  réseau  mobilise  chaque année plus d’organisations, séduites par les opportunités offertes par cette collaboration  internationale.  Entre 2006 et 2013, le nombre d’organisations  membres  a  été  multiplié  par trois, atteignant le chiffre de 156. Ces acteurs sont des associations de développement local (42 %), issus des mouvements  d’éducation  populaire (39 %), des organisations de femmes (8 %), des syndicats (7 %), et des associations de parents d’élèves (4 %).

 

Retrouvez les membres du PRODERE-AO sur Facebook :

Et le site Internet du programme.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux