Vidéo : journée sport et citoyenneté pour les élèves de Saint-Martin

Après un début d'année scolaire perturbé lié au passage de l'ouragan Irma, Solidarité Laïque et l'USEP des Îles du Nord ont invité les élèves de Saint-Martin à participer à une journée Sport et Citoyenneté avec le parrainage de Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-Mer.

En compagnie du Délégué interministériel à l’égalité des chances des français d’Outre-mer, Jean-Marc Mormeck, ex champion de boxe, les élèves de Saint-Martin se sont retrouvés autour d’un événement sportif convivial organisé par Solidarité Laïque et l’USEP des Îles du Nord. Pour ces enfants ayant vécu un traumatisme, il était important de clore l’année par un temps de répit en promouvant le sport comme outil d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité.

Chacun a encore en mémoire les terribles images de l’ouragan Irma qui a frappé en septembre 2017 les Antilles et plus particulièrement les îles de Saint-Martin, Saint-Barthélémy et la Guadeloupe. La mobilisation des organisations membres de Solidarité Laïque a permis une intervention auprès des enfants et des jeunes des établissements scolaires. Au total, ce sont près de 5 000 kits scolaires qui auront été distribués entre novembre 2017 et juin 2018. Plus globalement, la (re)construction de Saint Martin avance, à bonne allure pour les uns, trop lentement pour les autres. Si les établissements scolaires sont accessibles pour la plupart, ils ne sont pas tous « retapés » pour assurer une sécurité maximum aux enfants et aux enseignants ; tandis que 2 stades attendent toujours le premier coup de pelle. Des associations sportives attendent avec impatience leur rénovation pour relancer leurs activités qui touchent des centaines d’enfants et de jeunes. Une urgence bien saisie par le Délégué interministériel à l’égalité des chances des français d’outre-mer, Jean Marc Mormeck.

 

Les défis sont nombreux sur cette petite île autour de la question de la (re)construction : avoir les moyens de (re) construire « plus solide », plus en adéquation avec les risques naturels et dans le respect des normes élémentaires d’architecture. Constat de bon sens mais plus complexe à mettre en oeuvre au regard de la situation sociale critique d’une grande partie de la population, des jeunes notamment.

La douceur de vivre saint-martinoise apparente, ne doit pas cacher que même avant Irma la situation socio-économique était difficile et complexe. Après avoir cultivé tabac, coton et canne à sucre, Saint-Martin s’est tourné vers une économie quasi exclusivement vouée au tourisme (plus de 4 emplois sur 5). Mais le secteur perdait des emplois depuis quelques années déjà. Sa proximité – et la concurrence – avec la partie néerlandaise, Sint Marteen, explique cela mais pas seulement. Le niveau de vie est sous le coup d’une précarité marquée : en 2012, six habitants sur 10 étaient allocataires d’une prestation de la Caisse d’allocations familiales. Le revenu de solidarité active permet à 21% de la population de survivre. Quant au niveau d’activité, seule la moitié des adultes déclare occuper un emploi ; chez les moins de 24 ans, cette proportion tombe à 19%. Un tiers des 15-24 ans n’est ni en emploi, ni en formation.

Autre problème : le niveau d’éducation est beaucoup plus faible que dans l’Hexagone : moins d’un quart des 18-24 ans est scolarisé. Un déséquilibre qui devient très net parmi les immigrés : 70% d’entre eux ne possèdent aucun diplôme, 80% chez les Haïtiens (les 2/3 des arrivants). Comme c’est le cas dans des situations de post-crise, Solidarité Laïque, avec ses organisations membres, poursuivra sont action éducative en s’appuyant sur la qualité du tissu associatif saint-martinois en étroite concertation avec les autorités locales et nationales.

 

Remerciements aux élèves de Saint-Martin et à leurs parents, aux enseignants de Saint-Martin, à M. Jean-Marc Mormeck, à la délégation interministérielle à l’égalité des chances des français d’Outre-mer, et à l’USEP des îles du Nord et bien sûr à tous les donateurs. 

 

Un événement organisé avec le soutien de :

                         

 

 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux