A la Turballe, vacances et répit

Cet été, des centaines de familles sont parties grâce au dispositif Vacances et Insertion. Un temps de répit à la Turballe avec les PEP44 pour Aziza et ses deux filles, arrivées il y a un an d’Erythrée.

L’été dernier, Aziza et ses trois filles avaient risqué leur vie pour rejoindre l’Europe afin de fuir l’Erythrée, pays en guerre civile et retrouver une vie nouvelle : une traversée éprouvante, entassées dans un bateau. Quand elle l’évoque, Aziza en a les larmes aux yeux : « Je suis rescapée, on a de la chance d’être encore en vie ».

Arrivée il y a à peine un an sur les côtes italiennes, la courageuse jeune femme de 33 ans, malgré ces épreuves, dégage une force de vivre. En Italie, la jeune érythréenne n’a qu’un seul objectif : retrouver sa sœur, arrivée quelques mois plus tôt et dont elle n’a plus de nouvelles. Elle n’a alors qu’une seule information : sa destination était la France. En compagnie de ses filles, elle rejoint l’hexagone par le train.

A son arrivée en France, à Nice, la Croix Rouge lui indique qu’il y a des traces du passage de sa sœur qui semble s’être installée en Loire Atlantique. C’est pour cette raison qu’Aziza décide alors de se rendre à Angers. Faire appel au 115 pour ne pas passer la nuit dehors avec ses filles, c’est le quotidien d’Aziza pendant ces mois passés à Angers.

En septembre, Aziza retrouve enfin sa sœur à Saumur et rencontre alors une association, France Terre d’Asile qui lui sera d’une grande aide dans sa recherche d’une vie meilleure. Elle obtient alors un logement temporaire pour elle et ses filles.

Cette année, à la Turballe, c’est l’année d’un nouvel horizon pour Aziza qui prend ses premières vacances, marquée par cette année tourmentée. Une semaine à la Turballe, dans le cadre du Programme Vacances et Insertion, c’est l’occasion pour Aziza de voir ses filles partager un quotidien avec d’autres enfants. Atelier cuisine, jeux de société, sorties en mer, les filles d’Aziza prennent du plaisir à participer aux différentes activités proposées. L’atelier Stop aux Discriminations Faisons respecter nos droits organisé par Solidarité Laïque leur a également permis de réfléchir au Vivre Ensemble.

Les traces de leur douloureuse traversée sont encore présentes : « lors de la sortie en bateau proposée lors du planning, les filles n’étaient pas impressionnées, ce n’a sûrement rien à voir avec ce qu’elles ont vécu » remarquent les éducateurs. Panser les plaies du passé pour reconstruire un futur meilleur, les vacances auront su apporter un certain apaisement pour la famille d’Aziza.

Cet été, 41 familles seront accueillies au Centre de Vacances de La Turballe dans le cadre du dispositif Vacances et Insertion avec le soutien de l’ANCV. Organisé par les PEP44, ces séjours sont encadrés par des animateurs motivés qui permettent un véritable échange entre les familles bénéficiaires du dispositif.

Chaque année, Solidarité Laïque encourage le départ en vacances de centaine de familles, afin que le droit aux vacances soit une réalité pour toutes et tous. Découvrez des témoignages d’enfants sur le bonheur des vacances.

Repères sur un programme solidaire

En 2015, Solidarité Laïque, en partenariat avec l’ANCV et ses délégations départementales, a permis le départ de 500 familles. Vous aussi soutenez le départ en vacances de ces familles !

vacances et insertion

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux