Bénin : « j’agis pour mes droits ! »

Les scouts du Bénin, avec notre programme en Afrique de l’Ouest, ont organisé des événements artistiques pour sensibiliser les parents aux droits de l’enfant. Et le projet a fait tache d’huile ! Aujourd’hui, un festival annuel réunit chaque année plus de 200 familles autour de cette thématique.

Comme en France, la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) est mal connue au Bénin. Beaucoup d’enfants continuent à souffrir de maltraitance, les plus touchés étant issus des familles marginalisées, pauvres et dont les parents ne sont pas allés à l’école.

Afin de créer un cadre favorable à l’épanouissement de tous les enfants, les scouts du Bénin, dans le cadre de notre programme en Afrique de l’Ouest, ont organisé des concours de spectacles, de dessins, de photos et de poèmes autour du thème des droits de l’enfant. Les productions ont ensuite été exposées pour sensibiliser les parents.

« Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que des parents et des enfants ont voulu s’impliquer encore plus et poursuivre le projet », se réjouit Roland Agbessi, directeur exécutif des Scouts du Bénin. Ainsi est né le festival annuel « Undo atchè » : « j’ai le droit », en langue fon. « En 2015, plus de 500 enfants et 200 adultes ont participé. »

Plus de 380 projets comme celui-ci, de tailles variées, ont été menés depuis le démarrage de notre programme. Appuyés sur des pratiques et des acteurs du terrain, ils ont pour vocation d’améliorer l’accès et les conditions d’éducation puis d’être partagés avec le réseau pour être dupliqués ailleurs. Celui-ci, avec d’autres, est également venu nourrir l’expertise de nos partenaires et leur légitimité dans le dialogue avec les pouvoirs publics. « Être membre du programme est un excellent levier pour amplifier nos actions », conclut Roland Agbessi.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux