Burkina Faso : 100 écoles où reconstruire le lien social par le débat

Au Burkina Faso, on observe depuis plusieurs années une augmentation des phénomènes d’incivisme et de défiance vis-à-vis de l’Etat. En tant que représentants de l’Etat, les enseignants sont ainsi régulièrement pris à partie par les parents ou élèves. A cela s’ajoute des tensions politiques et communautaires qui ont des répercussions au sein de l’école. Pour pacifier les relations, 10 000 enfants et jeunes des écoles primaires et secondaires participent à des débats ou théatre-forum.

« Ce programme apporte une réponse en recréant du lien et du débat par l’expression de la diversité culturelle et artistique », explique Pierre Sawadogo directeur de l’antenne Solidarité Laïque Afrique de l’Ouest au Burkina Faso.

« Ici, on a le droit de ne pas être d’accord »

Conduit avec l’association Bienvenue Théâtre du Bazéga dans 100 écoles, ce projet d’éducation à la citoyenneté s’adresse aujourd’hui à 10 000 enfants et jeunes des écoles primaires et secondaires. Paix, civisme, solidarité, santé, écocitoyenneté, liberté de conscience, parité…  les thèmes abordés sont divers mais ont en commun de favoriser le débat. Comme le souligne Laura, une lycéenne, « ici, on a le droit de ne pas être d’accord. Si je suis entendue dans ma parole, c’est plus facile de considérer l’autre pour ce qu’il est ».

 

« Former des esprits libres et respectueux des différences et bâtir un monde où il fait bon vivre en paix »

Second volet de l’action, les animations organisées sous forme de « théâtre-forum ». Sur les places de village, dans les établissements scolaires, des scénettes mettent en situation des conflits sociaux, interethniques, familiaux ou genrés pour ouvrir ensuite au débat et proposent au spectateur de réagir. « Nous sommes dans ce cas complémentaires de l’école publique tout en visant le même objectif : former des esprits libres et respectueux des différences et bâtir un monde où il fait bon vivre en paix. » Un projet largement inspiré de celui de l’Unesco et de sa devise : « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ».

 

Avec ses partenaires, syndicats d’enseignants, associations locales, Solidarité Laïque soutient des initiatives pour permettre aux enfants et aux jeunes d’accéder à l’éducation et de retrouver confiance en l’avenir. 

En savoir plus sur notre action en Afrique de l’Ouest 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux