Déperdition scolaire : les contes font des merveilles au Bénin

L’analphabétisme compte parmi les causes principales de la déperdition scolaire en Afrique de l’Ouest. Pour lutter contre ce fléau, notre réseau béninois mise sur le ludique avec un livre de contes qui suscite l’enthousiasme des élèves.

Développer le goût de la lecture : c’est le projet de notre réseau au Bénin pour que les enfants restent sur les bancs de l’école. A travers la rédaction d’un livre de contes, l’association Secours éducatif, membre de notre programme en Afrique de l’Ouest, propose aux élèves un support attractif pour les encourager à lire et à élargir par eux-mêmes leurs compétences en la matière. Un projet qui permet également de sensibiliser les parents à l’importance de l’alphabétisation.

 

« Pour avoir envie de lire, il faut avoir des livres qui plaisent à disposition ! affirme François Hounkonnou, président du Secours éducatif et chef de file adjoint du pôle Education de base de notre programme en Afrique de l’Ouest. Or, la littérature jeunesse est peu développée au Bénin. » 200 exemplaires du recueil ont été distribués et d’autres seront édités, prévus en priorité pour les écoles où les élèves ont le plus de difficultés en lecture. Pour l’heure, ce sont près de 1500 élèves qui ont accès à cet ouvrage dans leur classe.

 

Parallèlement, le réseau a formé des enseignants à des méthodes alternatives d’enseignement de la lecture. L’enjeu : mieux impliquer les élèves pour garantir un meilleur apprentissage. Des projets de coins lecture mais aussi de tutorat entre les élèves ont ainsi été testés dans plusieurs écoles afin d’accompagner l’autonomisation et la responsabilisation des élèves. Ces initiatives ont rencontré un vif succès et ont servi de base à un livret pédagogique pour diffuser ces pratiques à travers le pays.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux