En Colombie, le centre Enfances 2/32 s’organise face à la pandémie.

En Colombie, le président Ivan Duque a décrété un confinement préventif obligatoire jusqu’au 13 avril 2020, date à laquelle il pourrait le prolonger de plusieurs semaines. La fondation Enfances 2/32 à Pereira a dû revoir toute son action pour faire face à la crise. Tous les jours, ce sont 200 enfants et pas moins de 92 familles qui bénéficient de l’aide de cette fondation que Solidarité Laïque accompagne depuis maintenant plusieurs années.

La Colombie fait partie des pays les moins préparés face à la pandémie. Nombreux sont ceux qui ont besoin de l’économie informelle pour subvenir à leurs besoins de telle sorte qu’aujourd’hui, beaucoup de familles se retrouvent sans salaires. Les migrants vénézuéliens, eux, sont plongés dans des situations de grande précarité. Ces familles ne sont parfois même pas recensées par les autorités locales, ce qui rend l’acheminement d’aides encore plus difficile.

Les répercussions de cette crise sont nombreuses. On observe notamment des violences accrues dans les rues et dans les foyers, des familles dépourvues d’une alimentation régulière ou encore des enfants dans l’incapacité d’avoir accès à une éducation… La Colombie s’enfonce dans une crise qui laissera des séquelles.

Face à ces problèmes exceptionnels, la fondation enfances 2/32 Jesús Calle et sa collègue Amparo Villegas ont mis en place le projet « Todos nos cuidamos » (Tous, nous prenons soin), dans le but de prêter main forte aux familles soutenues par le centre. Réinventant leurs manières d’agir, ils ont identifié 80 foyers en situation à risque. Les enfants ne pouvant plus se rendre au centre, ils ont dû s’organiser en fonction.

La priorité a été d’acheminer de la nourriture et des kits d’hygiène conçus pour se protéger au mieux du coronavirus. Grâce aux équipes de médecins, il a aussi été possible d’informer les familles des gestes barrières. L’équipe de la fondation est constituée de psychologues, de psychiatres et d’éducateurs qui accompagnent les familles au quotidien afin de veiller à leur bien-être psychologique.

Dans un second temps, l’équipe a proposé des documents pédagogiques pour accompagner l’éducation des jeunes à la maison. Ceci est un véritable défi. En effet, beaucoup de familles n’ont pas accès à un ordinateur ou à un smartphone. Dans les rares situations inverses, ces technologies dont chacun revendique la nécessité peuvent devenir source de tensions.

Le personnel du centre a reçu des réponses positives pour tous les ateliers proposés. Ainsi, des jeunes ont pu danser à la maison ou encore écrire de petits textes sur le confinement. Ces ateliers, au-delà d’avoir contribué à la continuité éducative des jeunes, ont permis aux familles de se retrouver.

Les effets de cette crise sont très aléatoires et très peu prévisibles. Par exemple, l’ELN, principale groupe armé de la guérilla aujourd’hui en Colombie a déposé les armes pour lutter contre le virus mais dans le même temps on a vu le nombre d’assassinat de leaders sociaux augmentés dans certaines régions.

La fondation Enfances 2/32 fait aujourd’hui tout son possible pour venir en aide aux plus démunie mais ce contexte exceptionnel met à mal tout projet solidaire et oblige la fondation à vivre au jour le jour. Persuadés que c’est durant les périodes difficiles que l’on peut créer des liens forts, Amparo et Jesús s’engagent. Ils réussissent à maintenir le contact avec toutes les familles, mais ne savent pas combien de temps ils pourront encore tenir face aux contraintes qui s’accumulent.

Mauricio Ortega, jeune pris en charge par la fondation écrit : « Quand le confinement se terminera, je me laisserai submerger dans une mer de visages, m’abriterai dans des regards réconfortants, cette nuit d’angoisse se terminera, le jour sera divinement affectueux, doucement inhabituel. Tout sera lumineux, rien ne sera dans l’ombre, ni ici, ni là-bas. »

 

En savoir plus sur la Fondation Enfance 2/32

En Colombie, la Fondation Enfance 2/32 accompagne 200 enfants et 80 familles au quotidien. Grâce à la solidarité de centaines de donateurs, Solidarité Laïque soutient ce centre éducatif et social qui forme de futurs citoyens bâtisseurs de paix.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux