Et si vous ne pouviez ni lire ni écrire ?

C’est malheureusement encore le cas de 773 millions de personnes dans le monde pour qui l’accès à la connaissance est limité. Une tendance fortement accentuée par la crise sanitaire, qui a exacerbé les inégalités partout dans le monde.

Avec la pandémie de COVID-19, un coup brutal a été porté aux progrès réalisés en matière d’alphabétisation dans le monde. Les écoles ont été fermées dans plus de 190 pays, interrompant l’éducation de 62,3 % de la population scolaire mondiale, soit 1,09 milliard d’élèves. (Source : UNESCO) 

 Si la plupart des pays ont pu développer des solutions en matière d’enseignement à distance, beaucoup de populations des pays pauvres n’ont peu voire pas accès aux dispositifs numériques. A titre d’exemple, en Afrique centrale, seulement 12% de la population dispose d’une connexion à internetCette fracture numérique s’est traduite par une fracture en matière d’alphabétisation.  

 

À cause de la crise sanitaire, plus de 6 élèves sur 10 dans le monde ont vu leur scolarité interrompue.

 

L’alphabétisation, un droit fondamental qui en conditionne bien d’autres !  

Pourtant l’alphabétisation se trouve à la base de l’apprentissage, de l’évolution personnelle et collective. 

L’alphabétisation est à la  base l’apprentissage. Elle permet l’acquisition de savoirs et est un facteur du développement humain. 

Savoir lire permet de préserver sa santé  à travers une meilleure connaissance des pratiques de santé et d’hygiène qui assureront aux enfants des conditions de vie convenables. De la mortalité infantile à la malnutrition en passant par les épidémies, c’est l’ensemble des questions de santé maternelle et infantile qui se voit amélioré par l’alphabétisation. 

C’est aussi la clé vers l’autonomie. Être analphabète implique une précarité mais aussi une dépendance vis-à-vis d’un tiers. Une bonne éducation de base, qui assure de savoir lire et écrire, garantit ainsi l’accès aux droits sociaux élémentaires. 

Pour l’échange de savoirs, l’alphabétisation est également fondamentale. A l’heure des moyens de communication virtuels, savoir lire et écrire conditionne également une participation plus active à la vie politique et sociale.  

 Autant de droits mis à mal avec la crise sanitaire.  

 

© Unsplash – Ismail Salad Hajji

 

Agir pour l’accès de toutes et tous à l’alphabétisation  

En Afrique de l’Ouest, notre programme Compétences pour demain a mis en œuvre un projet d’alphabétisation, afin de donner à toutes et tous les premières clés de l’éducation. 

 

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux