Être réfugié au Liban

Ils seraient plus de 500 000 réfugiés palestiniens sur le territoire libanais toujours entassés au sein des 12 camps « officiels » de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Découvrez une vidéo sur leur quotidien.

Ces discriminations découlent notamment de leur statut particulier puisqu’ils n’ont pas la nationalité d’un Etat reconnu par le Liban.

Selon l’UNRWA (programme de l’Organisation des Nations unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens), environ 60% des Palestiniens du Liban vivent sous le seuil de pauvreté. La restriction de l’accès à un emploi, les difficultés, voire l’impossibilité d’obtenir un permis de travail privent les réfugiés de revenus, d’un statut social et rendent très précaire le quotidien et le droit à une vie décente.

Vents d’espoir sur Bourj Al Shamali 

Découvrez le quotidien de ces réfugiés palestiniens dans le camp de Bourj Al Shamali. Il y a quelques années, quelques uns sont venus partager une belle expérience avec de jeunes français . Un temps fort et riche en émotions à partager autour de vous ou avec vos élèves.

Dans le cadre de la Rentrée solidaire, ce documentaire pourra nourrir des animations pédagogiques.

Exposition “Être réfugié palestinien au Liban”

Découvrez ou redécouvrez l’exposition sur les camps palestiniens au Liban conçue avec Tadamoun Wa Tanmia (TWT), notre partenaire au Liban  et la ligue de l’enseignement du Morbihan. Cette exposition pédagogique de 15 panneaux illustrés par les photographies de Fred Vielcanet a été élaborée avec le concours de l’association du camp de Bourj El Chamali – Beit Atfal Assoumoud (La Maison des Enfants de la Résistance), de spécialistes libanais et français de la question et de personnels de l’Éducation Nationale. Elle a pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre les terribles conditions d’existence des réfugiés palestiniens au Liban, et l’atteinte à leurs droits humains.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux