Insertion et vacances : le lien qui fait la différence !

Cet été plus de 500 familles sont parties en vacances avec le soutien de Solidarité Laïque et de ses partenaires. Focus sur un séjour dans les Vosges avec huit familles et leurs accompagnatrices, un moment « magique ».

Les huit familles qui se sont retrouvées cet été au gîte de  Sénennes, en pleine forêt vosgienne, se connaissaient pour certaines depuis cinq ans. Si leur séjour a été soutenu par le programme Vacances et insertion porté par Solidarité Laïque, leur accompagnement date en effet de 2010, quand elles ont été repérées par des travailleurs sociaux de la région et adressées à la FOL des Vosges.  « Quand on a connu des coups durs, que l’on se retrouve en marge et exclus de la société, beaucoup de repères disparaissent, explique Sylvie Mouret, Déléguée départementale de Solidarité Laïque et directrice de la FOL des Vosges. Cela prend donc du temps pour reprendre confiance en soi et retrouver l’élan qui permet de se reconstruire. Partir en vacances participe de ce mouvement. »

 

Au programme du séjour,  des activités pêche et pédalo, la préparation d’un buffet festif pour le dernier repas, des jeux en tous genres, un atelier droit de l’enfant et parentalité… Et tout cela dans une ambiance très détendue. Patience, sensibilité et professionnalisme des conseillères en économie sociale et familiale  qui suivent ces personnes en difficulté sociale sont pour beaucoup dans le succès de ce séjour. « Pour ces publics, partir en vacances, c’est très compliqué et pas  seulement pour des raisons financières ! Quitter ses habitudes, oser s’exposer au regard des autres, reprendre confiance en soi, c’est prendre le risque d’aller vers autre chose. Et quand on a pris des claques, on ne sait plus si cela est même possible ! », explique Maud, la référente famille.

 

Autre clé de cette réussite, la confiance et la solidarité qui préside désormais aux relations entre les familles.  « Voilà un an, nous nous sommes constitués en association loi 1901, explique Christelle Lestienne, Présidente de l’association « 9 familles et compagnie » et bénéficiaire du programme. Nous souhaitions pouvoir organiser davantage de sorties pour les enfants, générer des activités rémunératrices et aussi proposer à d’autres gens des activités conviviales. »

 

En moins d’un an, la petite équipe a ainsi mis sur pieds un tournois de foot, et une journée pêche et prépare activement un loto. Les petits bénéfices engrangés « ont permis de constituer un petit trésor de guerre en cas de coup dur » et surtout, comme le précise Pascal Chassard, père de quatre enfants et secrétaire de l’association, « on s’est rendu compte qu’on avait chacun des talents et des compétences qui se complétaient.  A plusieurs, on peut faire des projets et ça fait un bien fou de réussir une opération quand on la prépare de longue date ! » Sans compter « le plaisir de faire plaisir à d’autres », « de faire des rencontres » et donc de se voir autrement », comme l’expriment plusieurs bénéficiaires du programme.

 

Passé ce temps de répit, et de repos, la rentrée scolaire arrive et un quotidien pas toujours facile. « Nous allons poursuivre le travail par un suivi encore plus adapté, mintenant que nous connaissons encore mieux nos publics», conclut Maud.

 

Repères sur un programme solidaire

En 2014, Solidarité Laïque, en partenariat avec l’ANCV et ses délégations départementales, a permis le départ de :

  • 2699 bénéficiaires
  • 581 familles
  • 1005 adultes
  • 1412 enfants
  • 64 seniors
  • 218 jeunes

En 2015, la FOL des Vosges a soutenu 120 familles au total

Suivez-vous sur les réseaux sociaux