La Rentrée Solidaire : une expérience pédagogique passionnante !

Avec la Rentrée Solidaire, les « portes d’entrée » pédagogiques sont innombrables ! Les enseignants intègrent aisément l’opération dans leur programmation annuelle. Zoom sur leurs témoignages.

En maternelle

« La Rentrée Solidaire pour le Mali nous a donné l’occasion de parler de l’Afrique, du Mali, de lire des contes, de visionner les diaporamas présents sur le site, d’apprendre des chansons, des comptines, d’écouter des sonorités de langue différentes de la nôtre, de parler de différences, de solidarité, de fraternité et d’entraide avec des gens proches mais aussi des gens lointains et inconnus ».

Marie-Françoise Armagnat, enseignante à l’école des Charmilles, Thonons-les-Bains (74)

 

Au primaire

« Pour le marché de noël de notre école, nous avons rajouté à notre stand une vente de cartes de noël au profit des écoliers du Mali. Nous avons continué jusqu’en février à travailler sur l’Afrique de l’Ouest, en géographie, en littérature, en écriture, en arts plastiques et nous avons terminé notre projet par la présentation d’une exposition pour les parents ».

Clara Martin, enseignante à l’école André Malraux, Fourques (66)

 

Au collège

« Cette opération est utile sur de nombreux points et facilement transposable… Elle permet de traiter une bonne partie du programme d’Histoire-Géographie-Education Morale et Civique ; de développer des compétences (informatique, présentation orale devant la classe…) ; et de renforcer les liens de solidarité entre les élèves et vis-à-vis du monde extérieur. »

Marion Mouzin, enseignante au collège Jean Vilar, La Crèche (79)

 

Au lycée

« En tant que professeure de Lettres Histoire en lycée professionnel, j’ai mis cette opération en place avec la classe de seconde dont je suis la professeure principale, en lien avec le programme de géographie car nous étudions les problématiques des pays de l’Afrique subsaharienne. J’ai divisé la classe en deux groupes : les ambassadeurs et les organisateurs. Les premiers sont passés dans les classes après avoir travaillé leur « speech » et les seconds ont posé les affiches dans le lycée et se sont positionnés dans l’établissement au moment des récréations pour récolter des dons. »

Virginie Chavand, enseignante au lycée professionnel du Parc Saint-Jean, Toulon (83)

 

En BTS

« L’année prochaine, ces étudiants seront en stage et auront à mener un projet visant à apporter un plus à l’entreprise. Mener ce projet est un exercice grandeur nature qui devrait les aider. Ils s’aperçoivent bien vite de ce en quoi cela consiste. On dépend des autres, il faut planifier, travailler en groupe, sensibiliser son entourage… »

Hélène Fruchon, professeure d’économie commerciale au lycée André-Theuriet de Civray

Suivez-vous sur les réseaux sociaux