Les enfants prennent la parole à la COP21

Solidarité Laïque se fait le porte-voix des enfants, trop peu écoutés sur les sujets qui les concernent, à la COP21. Ils seront avec nous au Bourget pour rencontrer Laurence Rossignol, Ministre de la Famille et de l’Enfance, et lui remettre leur manifeste pour le climat.

« Expliquer le monde aux enfants, c’est bien. Ecouter ce qu’ils ont à en dire, c’est mieux ! » C’est le fil rouge des actions de Solidarité Laïque pour les enfants : leur donner la parole sur les sujets qui les concernent. « En amont de la COP21, nous sommes partis à leur rencontre dans les classes, les centres de vacances et de loisirs pour les sensibiliser au réchauffement climatique et à leurs droits », explique Florine Pruchon, chargée de mission à Solidarité Laïque. Ces ateliers leur fournissent des outils pour penser le climat. « Il s’agit ensuite de prendre en compte leurs revendications et leurs propositions, comme le préconise la Convention internationale des droits de l’enfant. »

 

 

« Nous avons besoin de vous, Mesdames et Messieurs les décideurs ! »

A l’issue des rencontres avec les enfants, leurs idées, mises en images, ont été rassemblées pour constituer un manifeste à destination des élus. « Nous souhaitons ainsi qu’il y ait un dialogue entre les différents acteurs concernés par les droits de l’enfant : pouvoirs publics, organisations de la société civile, mais aussi les jeunes eux-mêmes. » Une démarche qu’a très bien appréhendée Laurence Rossignol, Ministre de la Famille et de l’Enfance, qui a accepté de nous rencontrer au Bourget lundi 7 décembre à 18h pour partager un temps d’échange avec les enfants qui ont contribué au manifeste. « C’est une très belle reconnaissance que la Ministre « des enfants » vienne en personne recevoir leur parole, salue Florine Pruchon. Cela nous encourage à poursuivre notre mission de porte-voix pour qu’ils soient entendus sur leurs droits. » C’est en effet elle qui représentera la France devant le comité des droits de l’enfant de l’ONU en janvier 2016 à Genève.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux