Climat : pourquoi les jeunes d’Europe protestent-ils ?

Des étudiants de toute l’Europe manifestent et font la grève pour dénoncer le manque d’actions des gouvernements face au changement climatique. Les jeunes reconnaissent le changement climatique comme un sujet pressant, un défi qui doit être relevé maintenant.

Inspiré par le discours de Greta Thunberg à Davos, étudiante de 16 ans et militante contre le changement climatique, ce mouvement a pris de l’ampleur et s’est depuis répandu en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique et dans d’autres pays européens. Sous la bannière « School Strikes 4 Climate » ce qui signifie « les écoles font la grève pour le climat », des manifestations d’étudiants sont prévues le 15 mars et une action plus large le 15 avril est organisée par Extinction Rebellion. Les jeunes sont de plus en plus préoccupés par le changement climatique, cela à juste titre. Les jeunes demandent aux gouvernements et aux décideurs politiques de s’engager, de prendre des mesures concrètes et de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Selon eux, la génération précédente est responsable du chaos climatique d’aujourd’hui.

Les étudiants de l’Union des étudiants européens se sont joints aux protestations des jeunes contre le changement climatique pour publier une déclaration soutenant la grève des étudiants pour agir contre le changement climatique et incitant les décideurs européens d’aujourd’hui à construire une société plus durable pour demain.

La grève des jeunes pour le climat a gagné Paris le 15 février dernier. Ils étaient plus de 500 à se retrouver à Paris devant le ministère de la transition écologique.

Ce mouvement, mené par des étudiants et des jeunes, se répand rapidement avec des grèves scolaires prévues tous les vendredis en Europe. La grève pour le climat.  #climatestrike, appelle les gouvernements à maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degré Celsius et à protéger l’avenir de notre planète.

 

Le rôle de l’éducation

Selon l’UNESCO, l’éducation est un outil crucial et indispensable dans la lutte contre le changement climatique. L’éducation « aide les jeunes à comprendre et à faire face à l’impact du réchauffement climatique, encourage les changements d’attitude et de comportement et les aide à s’adapter aux tendances liées au changement climatique ».

En 2018, le Groupe des partenaires de l’enseignement  a souligné dans sa note d’information l’importance de l’éducation pour la réalisation de tous les objectifs examinés par le Forum politique de haut niveau. Par conséquent, l’éducation doit être un mécanisme clé pour promouvoir la citoyenneté mondiale et doter les individus des compétences et des connaissances nécessaires pour éviter l’aggravation du changement climatique et alimenter en énergie verte des sociétés durables dans le monde entier. Grâce à l’éducation formelle et informelle sur le changement climatique ainsi qu’au savoir indigène, les jeunes et les communautés sont habilités à modifier leurs modes de vie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux conditions locales changeantes.

Aujourd’hui plus que jamais, les activistes de l’éducation peuvent se mobiliser et aider les jeunes à prendre leur avenir en main et à revendiquer leurs droits par l’éducation. L’éducation donne aux jeunes les moyens de comprendre, d’adopter et de revendiquer leurs droits et de devenir des citoyens actifs. Ces moments décisifs nécessitent des programmes d’études adaptés pour répondre aux exigences d’aujourd’hui et faire face aux crises climatiques et écologiques.

En Belgique, en Australie, en Finlande, en Allemagne, en Irlande et en Suisse, les jeunes demandent au secteur industriel et aux gouvernements de prendre des mesures concrètes et immédiates pour lutter contre le changement climatique.

Cet article est à retrouver dans son intégralité sur le site de la Campagne Mondiale pour l’Education. Il a été rédigé par Lerato Letebele Balendran – GCE Communications Officer. 

 

 

A propos de la campagne mondiale pour l’Education

Ce mouvement a été fondé en 1999 dans le cadre de la préparation du Forum mondial sur l’éducation à Dakar, afin de fournir une plateforme pour unifier et coordonner les voix de la société civile en relation avec l’agenda mondial de l’éducation. Depuis lors, le mouvement de la Coalition Mondiale pour l’Education s’est considérablement développé, en particulier grâce à l’expansion et à la consolidation des coalitions nationales de la société civile. Des progrès importants ont été réalisés, notamment la scolarisation de 40 millions d’enfants supplémentaires. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour réaliser le droit à une éducation de qualité pour tous.

 

Contributrice: European Students’ Union

Suivez-vous sur les réseaux sociaux