Réfugiés, à Calais et ailleurs…

Quatre mois après l’inauguration de l’école dans le camp de Calais, les réfugiés sont encore au cœur des débats. Là-bas et ailleurs, nous poursuivons nos actions pour leur offrir le meilleur accueil possible, notamment en matière d’éducation. On fait le point.

Dans le camp de Calais, les élèves affluent toujours à l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes malgré l’évacuation de la partie sud du camp en février. Les quelques trente bénévoles qui se relaient pour donner des cours de langues et d’informatique ont su préserver ce lieu d’accueil chaleureux et ouvert à tous.

Grâce à notre soutien matériel, l’école poursuit son développement et assure le bon déroulement des activités culturelles et sportives pour les adultes comme pour les enfants. Cet été, deux jeunes en service civique, mis à disposition par la Ligue de l’enseignement 62, membre de Solidarité Laïque, vont être dépêchés à l’école afin de remplacer les bénévoles en vacances. L’Etat, pour sa part, déploie deux postes au centre Jules Ferry.

Depuis avril, nous soutenons également l’association Revivre à Paris, qui s’occupe d’accompagner les primo-arrivants Syriens dans leurs diverses démarches. A la permanence d’accueil, Sabreen et son équipe de bénévoles reçoivent en moyenne 25 personnes par jour, de tout horizon social, ethnique et religieux. « Si tu veux une photographie de la société syrienne, viens à la permanence ! »

Face à ce public traumatisé, précaire, fatigué, Revivre s’efforce de répondre aux besoins, allant de l’hébergement aux cours de français en passant par le suivi médical et, bien évidemment, les procédures d’asile. Une attention toute particulière est accordée aux femmes qui arrivent isolées.

Forts d’un partenariat de plusieurs années, nous avons resserré nos liens avec l’Amicale Laïque de Cancale, qui héberge dans un centre une soixantaine de réfugiés, en lien avec la Préfecture. Après avoir doté enfants et adultes de fournitures scolaires, notamment de livres d’apprentissage du français, nous contribuons à leurs activités de loisirs culturels et sportifs.

Enfin, Solidarité Laïque proposera plusieurs outils pédagogiques pour sensibiliser les enfants et les jeunes à la situation des réfugiés qui sont jetés sur les routes. A suivre !

Suivez-vous sur les réseaux sociaux