Saint-Martin : la mémoire et l’histoire illuminées de nouveau par Lady Liberty

Devenue symbole de l’abolition de l’esclavage, la statue Lady Liberty, inaugurée en 2007, avait perdu sa lanterne lors du passage de l’ouragan Irma en 2017. Solidarité Laïque, après avoir soutenu le retour à l’école des élèves de l’île, a initié un travail pédagogique pour redonner sa lanterne à Lady Liberty.

C’est avec une grande émotion que se sont retrouvés le vendredi 24 mai élèves, acteurs de l’éducation et population saint-martinoise pour remettre à Lady Liberty sa lanterne, avec le parrainage de la Fondation Lilian Thuram,  Autour de chants, poèmes et textes relatifs à l’esclavage, Lady Liberty a retrouvé toute sa valeur symbolique à la veille de la commémoration de l’abolition de l’esclavage qui a lieu chaque année le 28 mai sur Saint-Martin. 

 

“ Qui a volé la lampe de Lady Liberty ? “, un outil pédagogique pour réhabiliter la mémoire

“Le retour de la lanterne de cette grande dame si riche en symboles est une étape particulière dans cette expérience littéraire menée avec les élèves de Saint-Martin.” C’est avec ces mots que Andy Armongon, partenaire de Solidarité Laïque, professeur et auteur de Qui a volé la lampe de Lady Liberty ?, une nouvelle pédagogique, a débuté la cérémonie ce vendredi 24 mai. Cette nouvelle, réalisée avant la disparition de la lanterne lors de l’ouragan Irma, a servi de support à un travail d’éducation à la citoyenneté mené par les élèves. “Pendant 3 mois, 850 élèves des écoles primaires de l’île, des classes SEGPA d’un collège ainsi qu’une classe  du lycée polyvalent des Iles du Nord ont travaillé pour résoudre une enquête pédagogique autour de la disparition de la lanterne “, explique Yasmine Sadji, directrice opérationnelle France. 

“ Ce petit ouvrage a pour objectif de sensibiliser, d’ancrer l’élève dans son patrimoine et de s’ouvrir au monde par le biais de références du quotidien, explique Andy Armongon. A travers des écrits contextualisés, il peut leur donner le goût de la lecture à tout en les éduquant au passé douloureux de leur île. ” 

 

 “ Reconstruire l’île, c’est aussi reconstruire sa mémoire “

A travers ce retour de la lanterne de Lady Liberty, Solidarité Laïque prolonge son soutien à l’effort de reconstruction. “ Reconstruire l’île, c’est aussi reconstruire sa mémoire, explique Yasmine Sadji. Cette histoire commune à l’île fait partie de l’identité de tous ces élèves. Il est fondamental qu’ils puissent aussi se reconstruire à travers elle. “  

En 2017, l’ouragan Irma avait violemment frappé l’île de Saint-Martin, ravageant bâtiments, écoles, habitations, infrastructures publiques, et tuant 11 personnes sur les îles de Saint-Martin et Saint Barthélemy. Ce cyclone de force 5 est l’un des plus fort jamais observé dans l’Atlantique Nord. 95% des habitants ont vu leur habitation abîmée voire totalement détruite. Solidarité Laïque était déjà présente un mois après le passage de l’ouragan et avait participé à l’effort de reconstruction en équipant les élèves de 5 000 kits et 20 000 ouvrages scolaires. 

2 ans après le drame, le monument commémorant l’abolition de l’esclavage restait dépourvu de sa lanterne. Désormais, Lady Liberty pourra de nouveau illuminer la mémoire de tous les saint-martinois.

 

Sur Saint-Martin, les traces du passage de l’ouragan restent visibles. Solidarité Laïque continuera d’accompagner les acteurs éducatifs pour que les Saint-Martinois puissent de nouveau mener une vie normale. 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux