S’appuyer sur l’éducation pour assurer la cohésion sociale

Au Liban, nos parrains soutiennent les enfants des Jardins de la Paix, gérés par l’organisation partenaire de Solidarité Laïque Tadamoun Wa Tanmia. Non-confessionnel, ce centre accueille des enfants sans considération religieuse et accompagne leur scolarisation tout en leur apprenant à vivre ensemble.

LES JARDINS DE LA PAIX ET LE HANDICAP

 

Créé en 1987 par l’association Tadamoun Wa Tanmia (TWT), le centre des Jardins de la Paix prend en charge une quarantaine d’enfants en situation de handicap issus de toutes les confessions. Il leur assure une pédagogie adaptée dans une atmosphère de tolérance et de respect.

Dans ce pays marqué par les conflits religieux et ethniques, le but est de reconstruire avec ces enfants les bases d’une société démocratique où tout le monde a sa place sans considération de confession. Education à la citoyenneté, organisation de centres aérés multiconfessionnels, soutien psychologique sont autant de moyens mis en œuvre pour atteindre cet objectif.
En dehors des Jardins de la Paix, l’équipe de TWT forme des éducateurs et des encadrants sociaux pour renforcer la société civile. Elle a aussi mis sur pied des clubs de lecture avec l’école de Saïda, seule école publique laïque du Liban.

 

LE PARRAINAGE

Depuis 2004, Solidarité Laïque est partenaire de TWT, qui, bien que reconnue d’utilité publique par l’Etat, ne reçoit de lui aucune subvention. Dans ce cadre, une action de parrainage a été initiée pour accompagner les jeunes, entièrement pris en charge par le centre, où ils sont nourris, logés et soignés. Actuellement, ce sont 9 enfants et 8 jeunes qui bénéficient de l’aide du parrainage. Mais beaucoup d’autres attendent un parrain ou une marraine pour pouvoir bénéficier de la même attention.
Encadrés par une équipe de salariés et de bénévoles formés à l’éducation spécialisée, les enfants reçoivent une formation scolaire de base et apprennent également les bases de l’autonomie : hygiène, habillage, activités motrices… Les programmes sont individualisés et adaptés au handicap et aux besoins de chacun. Des rencontres avec l’extérieur et de nombreuses manifestations culturelles ou sportives sont également régulièrement organisées dans un souci d’ouverture et de sensibilisation.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux