Sri Lanka : soutenir les enseignantes en maternelle au temps du Coronavirus

Au Sri Lanka, de nombreuses enseignants en maternelle se sont retrouvées du jour au lendemain sans aucun revenu pour subvenir à leurs besoins. Solidarité Laïque leur a apporté un soutien pendant cette période difficile. Retour sur cette action avec Judith Chavalarias, Responsable du programme Sri Lanka à Solidarité Laïque.

Pourquoi la situation a été aussi dramatique pour les enseignants de maternelle au Sri Lanka ? 

Il existe en fin de compte très peu d’écoles maternelles publiques au Sri Lanka et c’est l’objectif du programme que nous menons depuis 2009 avec le soutien de l’Agence Française de Développement : défendre le secteur public de la petite enfance, car nous savons que c’est fondamental d’offrir aux enfants une éducation de qualité dès le plus jeune âge.  Comme la France, le Sri Lanka a été frappé par la pandémie début 2020, ce qui a poussé le gouvernement à fermer les écoles au Sri Lanka. Elles ont donc été fermées à plusieurs reprises de mars à décembre 2020. Les enseignants des écoles maternelles, qui sont déjà peu reconnus et essentiellement rémunérés par les parents, se sont retrouvés sans moyens, sans chômage, sans rien, les plongeant dans une précarité dramatique. 

 

Qu’a fait Solidarité Laïque pour leur venir en aide ? 

Lors de la première vague, nous avons d’abord étudié la possibilité de leur venir en aide avec des denrées alimentaires, mais logistiquement c’était très compliqué à organiser. Nous avons donc décidé de faire parvenir une aide financière à 56 enseignantes du district de Colombo, l’un des plus impactés par la pandémie. Pour beaucoup, cette aide a été un véritable réconfort, dans une ambiance où elles se sentaient oubliées par tous. 

Lors de la deuxième vague qui a frappé le Sri Lanka en octobre 2020, nous avons pu organiser une distribution de sacs de nourritures à 215 enseignantes ainsi que des bons d’achat en magasin alimentaire à 1634 enseignantes. 

 

Les écoles sont-elles actuellement toujours fermées ? 

Le ministère avait annoncé une réouverture des écoles maternelles le 11 janvier 2021, à l’exception des zones de confinement strict. Mais il y a environ 70% des écoles maternelles qui n’ont pas encore réouvert, car la plupart des écoles maternelles ne peuvent pas suivre les directives du ministère de la Santé en raison du manque d’équipements sanitaires dans les écoles maternelles. Certaines organisations ont pu fournir un point de lavage des mains, des masques, des désinfectants et des savons et ainsi permettre à certaines écoles maternelles de rouvrir.

 

Au Sri Lanka, moins d’un enfant sur deux âgé de 3 à 5 ans est inscrit dans un établissement préscolaire. L’aide à l’éducation de la petite enfance peut contribuer à égaliser les chances d’apprentissage et à promouvoir un développement équitable. Solidarité Laïque est engagé au Sri Lanka depuis 2009 pour améliorer la qualité et l’efficacité du secteur de l’éducation préscolaire dans la province orientale.

 

 

MOTS-CLES :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux