Solidaires avec les écolier(e)s du Liban !

Pas de chauffage, pas de lumière et pas de fournitures scolaires : c’est la réalité dans bon nombre de classes au Liban, où l’école publique est délaissée au profit de l’école privée, communautaire. C’est sur des bases inégalitaires que le système éducatif a dû faire face à un afflux massif d’enfants réfugiés syriens. Petit tour d’horizon.

Le Liban est aujourd’hui un pays marqué par le communautarisme. L’école publique et laïque souffre ainsi de ses financements dérisoires et d’un sous-investissement de l’Etat, particulièrement dans les zones les plus reculées et les plus pauvres du pays : infrastructures, matériels et enseignants manquent pour accueillir convenablement les élèves. Une réalité qui conduit les familles à délaisser l’enseignement public au profit de l’enseignement privé qui, bien que plus onéreux, laisse miroiter la réussite scolaire et assure l’appartenance communautaire.

C’est dans ce contexte déjà tendu que des milliers d’enfants arrivent, chaque jour plus nombreux. Le Liban comptait ainsi en 2015 un réfugié pour cinq habitants, soit la plus grande concentration de réfugiés dans le monde. Pays frontalier de la Syrie, l’Etat libanais fait preuve d’une grande solidarité en accueillant des milliers de réfugiés et d’enfants réfugiés (+400 000 en âge scolaire, selon le HCR) et en mettant tout en œuvre pour scolariser ces enfants dans le système public, en organisant une double rotation dans les écoles. Malgré ces efforts, le système éducatif est saturé et plus de la moitié de ces enfants réfugiés n’a accès à aucune forme d’éducation, ils travaillent, ou sont en proie aux trafics, à la mendicité et parfois même à la violence.

Avec notre partenaire local, l’association TWT, nous soutenons depuis trente ans le système éducatif public dans la région de Saïda. La Rentrée Solidaire sera un levier supplémentaire pour y relever les défis de l’éducation pour tous : riches et pauvres, religieux et séculaires, libanais ou réfugiés, …Organisée en deux temps, cette opération invite les enfants et les jeunes à s’engager dans un projet de solidarité internationale à travers des actions pédagogiques. D’une part, il s’agit de sensibiliser aux enjeux et à la mise en œuvre du droit à l’éducation, de l’autre, de collecter de fournitures scolaires pour répondre aux besoins du pays partenaire. Toutes les informations pratiques et les actualités sont sur le blog dédié ! Ensemble, apportons notre aide à tous les écoliers du Liban et faisons connaître autour de nous la situation de ce pays où l’éducation est confrontée à une situation d’urgence.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux