C’est le sens même du métier d’enseignant qu’on assassine

Après l’assassinat terrible d’un enseignant qui a abordé la liberté d’expression en classe, nous sommes en deuil. Solidarité Laïque tient à exprimer ses condoléances à sa famille, ses proches, ses collègues, aux élèves du lycée et son soutien sans faille à ceux et celles qui, au quotidien éveillent l’esprit critique, le respect d’autrui et la liberté de conscience de nos enfants.

Nous, professeurs, éducateurs, membres de la communauté éducative sommes dévastés par ce crime odieux qui vient de frapper un enseignant en France et qui est le reflet de ce que vivent tant d’enseignants dans le monde qui se battent pour le bien-être de nos enfants pour un monde juste où chacun peut exercer sa pensée. Expliquer, analyser, déconstruire, penser ensemble, confronter des idées dans le respect de chacun, apprendre à poser un regard critique, questionner et débattre font partie de l’essence même de la mission d’enseignant. C’est l’éducation que nous défendons et que nous ne cesserons pas de défendre. Celle qui offre les clés pour éclairer les esprits, se forger sa propre opinion, et trouver sa propre place dans la société.

 

Dans ses actions, Solidarité Laïque propose aux enseignants et aux éducateurs des outils pour aborder les questions de la lutte contre les discriminations, de l’égalité, la démocratie et la laïcité. Car oui, il faut le réaffirmer, les éducateurs font vivre notamment la laïcité, ce principe de paix et de liberté, trop souvent mal compris et instrumentalisé

 

L’éducation est le premier outil d’émancipation et une des clés essentielles pour construire cette société laïque où les diversités et les différences sont une richesse et où personne n’est inquiété, discriminé ou exclu pour des raisons religieuses ou philosophiques. Résister à la barbarie, au fanatisme, à toutes les formes de radicalités, c’est tout le sens du métier d’enseignant.

 

“ L’éducation doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux…” (Article 26 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme).

 

Plus que jamais résistons à ce climat de peur que certains souhaitent instaurer. Nos enseignants sont notre seule ressource contre la barbarie et c’est ce qu’ont parfaitement compris les terroristes. “ Le désespoir des éducateurs serait la victoire des terroristes,” d’après les mots de Philippe Meirieu.

 

Alain Canonne, Délégué général de Solidarité Laïque

Carole Coupez, enseignante d’histoire géographie détachée à Solidarité Laïque, Déléguée Générale Adjointe

MOTS-CLES :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux