Communiqué – Nous ne pouvons abandonner le peuple afghan

En Afghanistan, vingt ans après la chute des talibans, le pays a de nouveau sombré dans le chaos. En quelques heures, Kaboul, la capitale, est tombée aux mains des terroristes. A l’heure de notre communiqué, des milliers d’afghans ont déjà tenté de fuir leur pays, pour de nombreux en vain.

Alors que les talibans reprennent le contrôle du pays, Solidarité Laïque tient à exprimer sa profonde inquiétude face à la situation vécue actuellement par le peuple afghan, et à apporter son soutien aux associations et partenaires de longue date. Pendant près de vingt ans, Solidarité Laïque a mené des actions de développement et d’accès à l’éducation, pendant la dernière prise de pouvoir des talibans avec l’opération « Soutien à l’éducation en Afghanistan », et après leur chute en 2001.

La seconde Rentrée Solidaire, menée en 2002, était un signe d’espoir et de volonté indéniable de promouvoir l’accès à l’éducation de toutes et tous, après vingt ans d’une guerre meurtrière ayant entraîné le déplacement de millions de personnes. De 1996 à 2001,  le peuple Afghan a vécu dans la peur des persécutions et exactions des fanatiques talibans, les filles et les femmes ont été les premières victimes d’une application rigoriste de la charia : leurs droits sociaux, civiques ont été piétinés, comme celui de pouvoir travailler, ou d’aller à l’école… Personne ne peut oublier les lapidations publiques de femmes.

Aujourd’hui le pire des obscurantismes revient, et nous rappelle à notre devoir d’humanité. Solidarité Laïque a durant de nombreuses années, agit en tant que chef de file du PROCÉAF (programme concerté pour l’éducation en Afghanistan), programme soutenu par le Ministère français des Affaires étrangères puis par l’AFD. Ces liens intangibles, crées avec nos ami.es et partenaires afghanes et afghans, restent inchangés.

En 2021, le retour des talibans au pouvoir fait craindre un profond recul des droits et de la dignité du peuple Afghan et en particulier celui des filles et des femmes. La France doit respecter ses engagements internationaux notamment l’obligation du respect du droit d’asile sans condition, de la Convention de Genève, et assurer un accueil digne de TOUS les réfugiés sans attente.

L’Europe doit ouvrir des voies humanitaires et légales pour tous les Afghans qui fuient leur pays face à la persécution et leur doit protection.

 

Solidarité Laïque se tiendra toujours du côté des femmes et des hommes qui aspirent à vivre dignement, en paix et dans le respect de leurs droits fondamentaux. Elle continuera à se mobiliser en particulier pour l’universalité du droit à l’éducation, outil de lutte contre tous les obscurantismes et soutiendra les organisations de la société civile engagées pour la survie de leur pays.


 

Anne-Marie Harster
Présidente de Solidarité Laïque

 

 

 

 

Alain Canonne
Délégué Général de Solidarité Laïque

Suivez-nous sur les réseaux sociaux