MANIFESTE POLITIQUE (3/3) – FRATERNITÉ : Solidarité + Laïcité = Fraternité !

Notre nom, Solidarité Laïque, allie solidarité et laïcité. À l'approche des élections présidentielles en France, découvrez le 3ème et dernier volet de notre manifeste politique : Fraternité.

 

La solidarité ne se décrète pas ; elle se pratique par le vivre ensemble, le faire ensemble et s’organise sur le terrain, dans nos actions.

La laïcité, comme principe d’organisation sociale, respecte les libertés de chacun.e et pose la solidarité comme l’objectif suprême partagé.

Cette approche est foncièrement fraternelle : nous portons et animons des processus éducatifs et des espaces collectifs qui permettent à de multiples personnes, acteurs.actrices ou partenaires, de faire de leurs différences des sources d’enrichissement du bien commun et de promouvoir la solidarité autour de l’intérêt général.

 

Cette solidarité se construit par la coopération, la co-construction, la réciprocité et n’a pas de délimitation géographique.

Elle est locale comme internationale, car les enjeux globaux et les combats sont interconnectés. Ainsi, les expériences et les savoirs faire se partagent pour gagner en fraternité.

 

Ensemble, riches de nos métiers, expertises, actions et plaidoyers, nous contribuons aux politiques publiques d’éducation et de coopération internationale*.

Nous défendons le droit à l’éducation de qualité en France et à l’international, par le biais d’une politique de développement solidaire ambitieuse, par les moyens de l’aide publique française au développement (APD) qui doit cibler les pays les plus vulnérables et ne laisser personne de côté. Pour cela, il est primordial de valoriser le concours de la société civile et de renforcer sa participation à tous les échelons de la construction des politiques publiques.

* Union composée de 48 organisations membres, Solidarité Laïque participe à d’autres collectifs tels Coordination SUD, la Coalition  Éducation, le Groupe Enfance, la Campagne mondiale pour l’éducation, le Réseau francophone contre la marchandisation de l’éducation, le Pacte du pouvoir de vivre, etc.

 

” Dans cette période marquée par le repli sur soi, l’individualisme et le marketing politique, nous votons pour le collectif et la solidarité ! “

Carole Coupez, Déléguée générale adjointe chez Solidarité Laïque. 

 

 

 

Nos revendications 

1. Tenir les engagements de la loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, adoptée en août 2021

• en particulier, respecter la programmation budgétaire prévue pour atteindre 0,7 % de la richesse nationale (RNB) dédiée à l’aide publique au développement à horizon 2025 ;

 

2. Orienter les budgets de la coopération internationale vers la lutte contre les inégalités mondiales

• en privilégiant les dons aux prêts ;
• en ciblant les pays les moins avancés et en allouant au moins 50 % de l’APD aux services sociaux de base (santé, éducation, protection sociale, alimentation, accès à l’eau, etc.) ;

 

3. Repositionner l’éducation en transversalité

• comme un levier fondamental du développement durable, de l’accès aux autres droits et de la paix ;
• en concentrant les moyens de l’APD à l’éducation de base ;
• en soutenant les systèmes éducatifs et les acteurs éducatifs locaux ;

 

4. Mettre davantage l’agenda 2030 et les Objectifs de Développement Durable (ODD) au cœur des politiques françaises nationales et de solidarité internationale

• comme cadre universel et mondial pour lutter contre la pauvreté mondiale et protéger la planète ;

 

5. Renforcer la place de la société civile organisée

• dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques ;

 

6. Encourager et valoriser l’engagement associatif

• en soutenant et en préservant les espaces de structuration et d’expression de la société civile, les libertés d’association, de réunion, de manifestation ;

 

7. Mettre fin à toutes formes de criminalisation de la solidarité.

 


 

Découvrez les 2 autres volets de notre manifeste politique

 

 

Téléchargez notre manifeste politique en version intégrale

 


 

ÉGALITÉ : Zoom sur l’une de nos actions

“Compétences pour demain” pour lutter contre les inégalités

 

Dans le cadre de notre programme « Compétences Pour Demain » (CPD), plus de 500 jeunes ont participé à au moins 1 formation en un an. Environ 30 jeunes se rendent dans les LABIS chaque semaine, à raison de 3 visites hebdomadaires en moyenne pour chacun.e. La diversité des activités qui y sont menées (formations, ateliers, échanges en ligne, projections-débats…) permet d’aborder des thèmes variés : techniques de recherche d’emploi, alphabétisation fonctionnelle, économie sociale et solidaire, enjeux alimentaires nationaux et mondiaux, développement durable, égalité de genre, entrepreneuriat, financement participatif, etc.

 

Selon la Banque mondiale, 60 % des chômeurs.chômeuses africain.e.s sont des jeunes.

Notre programme « Compétences Pour Demain », soutenu par l’Agence Française de Développement, vise à redonner un avenir aux jeunes des banlieues de 6 mégapoles ouest africaines : Ouagadougou (Burkina Faso), Bamako (Mali), Porto Novo (Benin), Abidjan (Côte d’Ivoire), Dakar (Sénégal) et Conakry (Guinée). CPD s’appuie sur des Laboratoires d’innovations sociales (LABIS), espaces interactifs à visée éducative et sociale, encourageant la formation par la pratique entre pair.e.s et la co-construction de projets, autour de deux pôles complémentaires : employabilité et engagement citoyen.

En savoir plus sur ce programme

 


 

Retrouvez notre Lettre politique du 1er trimestre 2022

 


 

 

Copyright : Shutterstock

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux