Une place assise, c’est déterminant !

6 élèves sur 1 table pour 2 : ce ne sont pas des maths, c’est une réalité ! Au Burkina Faso, de nombreuses classes sont en surcharge, menaçant les élèves de déperdition scolaire. Une seule solution pour y remédier : équiper les classes en mobilier scolaire !

A Tierkou, en plein cœur du Burkina Faso, les enfants font souvent jusqu’à 5km à pied tous les matins pour rejoindre l’école. « Un effort qu’on n’est pas prêts à faire pour se retrouver coincés à trois sur une chaise, s’inquiète Zakaria Tene, notre partenaire de l’Association sportive et culturelle pour les enfants (ASCE) et membre de notre programme en Afrique de l’Ouest. A quoi bon étudier dans de telles conditions ? »

Cette situation mène beaucoup d’entre eux à l’abandon ou à l’échec scolaire. Pour éviter ce fléau, l’ASCE souhaite équiper les classes en mobilier scolaire et compte sur les soutiens apportés sur leur page de crowdfunding. « Garantir du bon matériel de travail offre les meilleures chances à chacun de poursuivre sa scolarité et de s’épanouir en tant qu’individu, » assure Zakaria.

Dans la même démarche et avec les membres de notre réseau local, l’association participe à un programme national d’assainissement en partenariat avec le ministère des droits humains, le ministère de l’éducation nationale et l’aide sociale. Dans le département de Tchériba, où se trouve Tierkou, l’objectif est d’installer des lave-mains dans les écoles des 30 villages pour améliorer les conditions d’hygiène des élèves et de leurs enseignants.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux