Victoire pour le plaidoyer de la Coalition Education !

Lors d’un séminaire sur le financement de l’éducation, la France s’est engagée à investir 8 millions d’euros pour l’année 2016 dans le Partenariat mondial pour l’éducation (PME). Une victoire pour les acteurs de la Coalition Éducation, dont Solidarité Laïque est chef de file.

A l’occasion d’un séminaire sur le financement de l’éducation organisé par la Coalition Éducation, dont Solidarité Laïque est chef de file, Monsieur Vallini, Secrétaire d’Etat français chargé du développement et de la francophonie, a annoncé que la contribution de la France au Partenariat mondial pour l’éducation (PME), serait portée à 8 millions d’euros pour l’année 2016. « L’éducation est à la base de toutes les politiques de développement et c’est l’un des investissements, sinon l’investissement, le plus durable et le plus rentable à long terme », a-t-il déclaré lors de son discours pour l’ouverture officielle de la journée.

Solidarité Laïque salue cette décision, pour laquelle la  Coalition Éducation ne cesse de plaider auprès des responsables politiques français, et se réjouit que le Secrétaire d’Etat ait choisi cette journée co-organisée avec la société civile pour en faire l’annonce officielle. Alors que 2015 avait été marqué par une réduction drastique de la contribution de la France au PME – 1 million d’euros seulement, montant dérisoire au regard des montants alloués à d’autres fonds multilatéraux sectoriels – le retour à une trajectoire haussière est aujourd’hui primordial si notre pays entend se montrer à la hauteur de ses engagements pour l’éducation dans le monde.

Ce financement doit constituer une première étape vers une contribution pérenne, prévisible et significative de la France au financement durable d’une éducation de qualité pour tous. Un engagement qui doit en particulier se traduire par une inscription dans la loi de finances, au même titre que le fonds mondial pour la lutte contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose.

La Coalition Éducation constate avec satisfaction la volonté de Monsieur Vallini de faire du continuum enfance-jeunesse un thème d’action prioritaire, notamment dans le secteur éducatif. Nous solliciterons prochainement une rencontre avec le Secrétaire d’Etat pour évoquer plus précisément les recommandations de la société civile vis à vis des orientations françaises en matière de financement durable de l’éducation.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux