Découvrez les 5 finalistes du PIEED, l’appel à projets pour agir ici en solidarité internationale !

Pour la 10ème année consécutive, le PIEED a lancé son appel à candidatures auprès des associations jeunes ou étudiantes qui mobilisent le public en France autour des enjeux de la solidarité internationale, une initiative soutenue par Solidarité Laïque. Découvrez les 5 finalistes de cette année !

Malgré la crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19 et ses impacts négatifs sur les pays et la fermeture des frontières, la solidarité internationale ne s’est pas arrêtée. Les élans de solidarité se sont même décuplés au niveau local. C’est d’ailleurs dans ce contexte particulier que s’est tenue la 11è édition du PIEED qui a été témoin de projets de jeunes tous aussi innovants les uns les autres que porteurs d’un message fort sur l’utilité de l’ECSI dans ce monde globalisé et la nécessité d’agir ensemble pour apporter une réponse positive à la construction d’un monde juste, solidaire et durable !

Les 10 associations finalistes ont mis au cœur de leurs projets d’ECSI des thématiques diverses allant de l’écologie à l’intégration locale des personnes immigrées tout en invitant à plus d’engagement citoyen et à la déconstruction du modèle de développement actuel.

A contexte particulier, dispositions particulières pour le jury qui s’est tenu, pour la première fois, à distance et en visio. Cependant, ce format n’a en rien entaché la qualité des passages des associations et malgré les aléas techniques, le jury a pu déterminer les 5 lauréats du PIEED !

 

1er prix : « le concours des talents » par le MEJCL (Mouvement des étudiants et jeunes comoriens de Lyon)

Le concours des talents est une action qui a pour but de valoriser la jeunesse de la Métropole Lyonnaise dans une recherche d’épanouissement personnel tout en mettant en lumière des problématiques de société dans le but de faire réfléchir l’audimat via des prestations artistiques engagées. Il s’agit de donner la parole et de la visibilité à des jeunes qui n’ont pas les moyens d’être entendus, et valoriser l’art qui a du “sens” en montrant qu’il peut être utilisé comme outil de sensibilisation pour faire réfléchir à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

2ème prix : « Escape Balabala » de l’association Naza Mwana

L’escape balabala nous plonge dans la vie d’un enfant des rues à Kinshasa dont les droits sont bafoués. Ce jeu pédagogique a pour but de sensibiliser les jeunes vivant en France sur ce que vivent des enfants plus jeunes qu’eux à quelques 8 000 kilomètres de Paris. Tout en s’épanouissant dans le jeu, le joueur est amené à réaliser les droits de l’enfant qui sont en jeu, prendre conscience de certaines réalités du monde qui l’entoure même si elles semblent éloignées et réfléchir aux moyens d’action collective et individuelle en faveur des droits humains.

*Un escape game est un jeu immersif d’évasion qui consiste à laisser des joueurs dans une salle avec une série d’énigmes grandeur nature dont la résolution doit permettre aux joueurs de sortir de cette salle.

3ème prix : « AgroArte à Saint-Denis » par l’association TEJE (Travailler ensemble jeunes engagé·e·s)

Le projet AgroArte à Saint-Denis est né d’un parallèle entre la commune 13 de Medellin en Colombie et la commune de Saint-Denis en France. La transformation de la commune 13 étant un bel exemple de résilience et de développement local, l’association TEJE souhaite à travers le projet AgroArte semer sur un territoire en France ce qui se sème dans une « favela » en Colombie où jeunes et personnes âgées sont au cœur d’un processus de partage de la mémoire collective par l’agriculture urbaine, la culture Hip-Hop et la sensibilisation à une citoyenneté active. Il s’agit, à travers la rencontre interculturelle entre jeunes de Saint-Denis et de Medellin, la mise en place d’ateliers d’ECSI entre autres, d’amener le public à partager, questionner, s’inspirer, comprendre et agir à partir d’exemples concrets de résilience venants d’ailleurs face aux violences d’un système dominant.

4ème prix : « Eco-habitons » de l’AED (Association études et développement)

Le projet Eco-habitons est une série de documentaires qui vise à enrichir notre rapport à l’écologie et l’environnement, en documentant les pratiques et des alternatives écologiques existant dans six communautés traditionnelles à travers le monde : au Maroc, Rwanda, Sénégal, Brésil, Inde, et Bénin. Le sens de ce projet réside dans le partage et la promotion de ces pratiques écologiques afin de nous amener à réfléchir ensemble à la crise écologique que le monde traverse actuellement. L’objectif est de pouvoir ouvrir un réel débat et de donner la parole à une diversité d’acteurs et d’actrices, de manière à trouver des solutions viables au réchauffement climatique. Le projet a été conçu de manière à répondre à des problématiques particulières, notamment celle du genre en Inde et au Brésil, tout en gardant le fil rouge en commun de protection des droits fondamentaux des êtres humains et de l’environnement.

5ème prix : « Solidarité et Humour » par l’association Youth ID

« L’humour et le stand up sont un bon moyen de promouvoir la citoyenneté et la solidarité internationale ». Tel est le leitmotiv de ce projet qui vise à promouvoir pour tous et plus particulièrement pour les jeunes avec moins d’opportunités l’accès à la culture et à la citoyenneté. Il s’agit d’utiliser l’humour, plus précisément le stand-up comme moyen d’expression citoyenne et pour aborder les enjeux d’ECSI : l’acceptation des différences culturelles, le dialogue interculturel et la solidarité internationale.

Il verra la collaboration de jeunes humoristes souvent issus de l’immigration, parfois sans papiers, et qui abordent des sujets autour des migrations et des différences culturelles. Le but recherché est de renforcer l’engagement citoyen des jeunes et rassembler les gens alors qu’ils sont souvent divisés : rayer de la carte les différences de chacun et rire tous ensemble pour un monde meilleur dans un contexte où les différentes crises poussent les populations à un repli sur soi en s’appuyant sur les différences culturelles.

Nous disons merci à toutes nos membres du jury pour leur participation à cette édition du PIEED ainsi qu’aux associations finalistes et candidates pour leurs projets engagés !

 

Le PIEED, qu’est ce que c’est ? 

Le Prix des Initiatives Engagées Et Déterminées est un dispositif de financement, de valorisation et d’accompagnement des projets d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) portés par des associations de jeunes. On entend par association jeune, toute association à but non lucratif (loi 1901) dont le conseil d’administration (le bureau) est composé à 80% au moins de personnes âgées de 15 à 30 ans.

Créé en 2010 par Engagé·e·s et Déterminé·e·s, France Volontaires et Solidarité Laïque, et soutenu par la Mairie de Paris et l’AFD, le PIEED vise à renforcer la capacité des jeunes engagé ·es pour la solidarité internationale à mettre en œuvre des projets et entreprendre des démarches éducatives innovantes qui participent à la construction d’un monde juste, solidaire et durable !

MOTS-CLES :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux