Deux actions de parrainage

Durement touchés par le séisme de 2010 puis par l’ouragan Sandy en 2012, les enfants parrainés en Haïti ont grandement besoin de ces structures et de leurs parrains. De nombreux enfants attendent leur parrain qui leur permettra d’accéder aux savoirs de base et de prendre en main leur avenir.

Contexte

Le séisme de janvier 2010 a ébranlé l’ensemble de la société haïtienne. Les familles, qui étaient déjà pour beaucoup dans une situation précaire, se retrouvent démunies, des enfants orphelins, et les logements détruits. Beaucoup d’enfants souffrent de malnutrition, les maladies graves sont courantes et le choléra progresse encore, sans que les familles aient les moyens de se procurer des médicaments. Il était donc urgent d’agir pour venir en aide à la population.

Le système éducatif n’étant pas gratuit en Haïti, nombre d’enfants n’y ont pas accès. C’est pourquoi les structures que Solidarité Laïque soutient grâce aux parrains privilégient la scolarisation des enfants afin de leur ouvrir les voies de l’insertion sociale et professionnelle.

 

Le Foyer de Roseaux

A Roseaux, dans le département de la Grand’Anse, l’association Men Kontre Pou Timoun Rozo (MKTR, « les Hommes ensemble pour les enfants de Roseaux ») a créé un centre pour accueillir les enfants orphelins ou issus de familles particulièrement démunies. De nombreux enfants dans le besoin ou orphelins ont notamment été pris en charge par le foyer après le séisme de 2010.

Dans le cadre des diverses actions portées sur place par Solidarité Laïque, grâce notamment aux partenariats dans la cadre du PROCEDH et aux labels accordés, le foyer a été relié à l’eau courante en octobre 2013. Un progrès signficatif qui change la vie quotidienne des enfants et des enseignants !

 

Le parrainage

Aujourd’hui, ce sont plus de 30 jeunes de 6 à 12 ans qui sont scolarisés et soutenus au foyer de Roseaux. 87 % d’entre ont pu passer en classe supérieure à la fin de l’année scolaire 2013. A la rentrée, 6 d’entre eux iront au collège.
Du fait du coût de la vie élevé en Haïti, 2 repas par jour (matin et midi) sont servis à tous les enfants qui fréquentent le centre. 7 d’entre eux, orphelins, y sont logés. Les autres regagnent leur domicile à la fin de la journée et reçoivent un kit de toilettes chaque mois ainsi qu’un kit de lessive tous les vendredis. Le centre prend ainsi en charge de manière égale les besoins de santé, d’hygiène, d’alimentation et d’éducation de tous les enfants qu’il soutient.

 

Le CEDAJ

Solidarité Laïque est partenaire du CEDAJ (Centre d’Accueil de Jeunesse), acteur majeur de la société civile. Cette institution laïque et apolitique, créée en 2001, vient en aide à des enfants démunis pour financer leur scolarisation, payante en Haïti, leur apporter du soutien psychologique et les guider vers leur insertion professionnelle. Elle œuvre à Cabaret, située à une trentaine de kilomètres au Nord de Port-au-Prince, auprès de familles souvent sans logement et sans ressource.
Grâce aux parrains, le CEDAJ soutient 17 de ces enfants via des bourses. Celles-ci leur permettent de payer leurs frais d’écolage (uniforme et fournitures scolaires) mais aussi d’acheter des médicaments. Le CEDAJ assure ainsi à ces enfants des conditions de vie décentes et des perspectives d’avenir grâce à l’éducation.

 

De nombreux enfants attendent un parrain pour pouvoir accéder à l‘éducation, aux soins et à des conditions de vie décente.

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux