La petite enfance : un enjeu pour l’éducation de qualité

L’éducation de qualité passe par un meilleur encadrement des jeunes enfants. Dans le cadre d’un programme de renforcement du système éducatif en Afrique de l’Ouest coordonné par Solidarité Laïque, des actions concrètes sont mises en oeuvre pour améliorer la formation des éducateurs et développer le nombre de structures d’accueil.

Assurer la Protection et l’Education des jeunes enfants produit des effets à long terme : un développement plus équilibré, une meilleure insertion dans le système scolaire, dans la société… Pourtant, en Afrique de l’Ouest, la Petite Enfance reste le parent pauvre des systèmes éducatifs : seulement 9% des enfants béninois, maliens et sénégalais en moyenne sont pré scolarisés“, explique Louise Saby, responsable géographique pour l’Afrique de l’Ouest à Solidarité Laïque.

 

L’analyse de ce contexte a permis au groupe thématique de la petite enfance du PRODERE-AO d’identifier 4 priorités :

  1. augmenter le nombre de structures préscolaires et les adapter aux réalités locales ;
  2. permettre une prise de conscience collective sur l’importance de la prise en charge de la petite enfance chez tous les publics (éducation des filles, enfants porteurs de handicap, zones rurales, …) ;
  3. améliorer la qualité de l’encadrement des jeunes enfants dans les structures existantes, en orientant les méthodes pédagogiques vers des démarches plus actives ;
  4. mettre à disposition des pouvoirs publics et des autorités locales des méthodologies nouvelles permettant d’améliorer la qualité de l’éducation de la Petite Enfance.

 

Agir pour la petite enfance

Les initiatives portées par les acteurs de l’éducation ont toutes fait l’objet d’expérimentations avant d’être étendues à d’autres territoires. “Des campagnes de sensibilisation des communautés sur l’éducation préscolaire et parentale ont été menées dans chaque pays : caravanes au Mali, émissions de radio au Bénin, théâtres-forum au Burkina Faso, diffusion d’un film plaidoyer sur les télévisions nationales et dans les écoles, campagnes d’affichage... poursuit Louise Saby. Ces actions, accompagnées par un puissant travail de plaidoyer auprès des autorités, visent à donner plus de poids et d’efficacité aux formations et aux aménagements mis en oeuvre.” Testés à petite échelle puis évalués, ceux-ci sont ensuite élargis à d’autres régions.

 

Des actions concrètes qui changent la donne


Il ne suffit malheureusement pas de construire une école pour que les enfants soient éduqués. C’est la même chose pour la petite enfance : la formation des encadrants joue un rôle essentiel“, constate Philippe Jahshan, délégué aux actions de coopération internationale à Solidarité Laïque. D’où la diversité des projets soutenus par le PRODERE-AO, qui renforcent en profondeur et durablement le système d’encadrement et de prise en charge des jeunes enfants : construction de structures d’accueil innovantes, équipement en matériel didactique, formation des encadrants à la conception et à la production d’outils pédagogiques adaptés aux jeunes enfants, suivi-évaluation, formation aux méthodes de l’éducation active, à la psychologie et à la pédagogie de l’enfant…

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux