Les PEP en action 

Accueillir les migrants et accompagner les mineurs isolés étrangers, découvrez de beaux projets solidaires initiés par les PEP, organisation membre de Solidarité Laïque.

Les actions et projets locaux portés par les Pupilles de l’Enseignement Public en faveur de l’accueil des migrants sèment les graines d’un réel mouvement solidaire et citoyen, comme l’illustrent ces deux initiatives.

Sous l’impulsion de l’association, ce sont des territoires qui se mobilisent : des initiatives positives qui effacent les préjugés et écartent les réticences locales face à l’accueil des réfugiés. En Bretagne, les PEP56 et les PEP29 ont en effet mis en place des dispositifs d’accueil des réfugiés et des mineurs isolés étrangers.

Pour les PEP56 (Morbihan), l’accueil va plus loin que le simple hébergement. Dans des territoires où l’absence de perspective pousse les migrants à envisager la France comme un seul territoire de passage, les PEP ont entrepris une démarche de sensibilisation aux dispositifs d’accueil possibles en France. L’association avait à cœur de « nourrir les espaces vides » en proposant aux migrants des cours de français, des activités ludiques et professionnalisantes tout en restant bienveillant et à l’écoute. Des temps forts de partage ont eu lieu grâce à l’implication de chaleureux bénévoles mais aussi grâce à la mobilisation de nombreux acteurs locaux : coiffeurs proposant des coupes gratuites, cinéma, club de foot… « Des liens entre bénévoles et migrants se sont noués et se perpétuent. » souligne Simone Rabault, membre du Conseil d’Administration. Entre le 12 novembre 2015 et le 16 février 2016, 36 migrants ont été hébergés au centre des PEP56.

L’association étend désormais son action à des publics spécifiques. Partant du constat que les jeunes étrangers isolés sont particulièrement vulnérables, les PEP 29 sont investies dans un projet d’accueil des Mineurs Isolés Etrangers (MIE) via la création d’un dispositif dédié : le SAMI Kalon Ar Bed (S.K.A.B). Fournir aux jeunes des conditions de vie décente, les rendre acteurs de leur projet de vie, leur permettre d’acquérir des compétences sont au cœur de ce projet, qui passe par l’hébergement, la prise en charge éducative, l’aide administrative dans les démarches de régularisation mais aussi l’accompagnement psychologique dédié. Le personnel socio-éducatif qualifié est à même de répondre rapidement aux problématiques spécifiques de ces mineurs. Ouvert depuis le 1er juin 2014, le SKAB habilité dans un premiers temps pour accueillir 24 jeunes de 15 à 18 ans, a augmenté sa capacité d’accueil en janvier 2015 en réponse à un appel à projet du Conseil départemental du Finistère et accompagne à ce jour 41 jeunes de 11 nationalités différentes.

Par le biais de ces projets, les PEP mobilisent des territoires, font bouger les lignes en luttant contre les réticences face à l’accueil des réfugiés et jettent les bases d’une société citoyenne et solidaire, des initiatives qui donnent de l’espoir !

 

En savoir plus sur le site des PEP : http://www.lespep.org/

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux