« Pourquoi j’ai rejoint Solidarité Laïque »

Enseignante à la retraite, Monique Estève est engagée aux côtés de l’association depuis 2002. Elle s’occupe aujourd’hui des parrainages éducatifs au centre Estel, au Sénégal, où elle est aussi marraine. Retour sur les raisons de son implication.

Monique a voué sa vie à l’éducation, qu’elle résume ainsi : « la joie d’aider les enfants à bien grandir ». A l’heure de sa retraite, elle a choisi de s’engager auprès de Solidarité Laïque pour continuer à défendre ses convictions. « Je me suis très vite retrouvée dans les valeurs que l’organisation défend : développement de l’éducation dans le monde, éducation pour tous, laïcité et égalité… » Aujourd’hui, elle est en charge des parrainages pour le centre Estel, qui accueille des enfants en situation de handicap au Sénégal. « Tout passe par moi, qui veille au bon fonctionnement et au respect de la Charte que signent les parrains et les partenaires lorsqu’ils s’engagent dans l’aventure ».

 

RENDRE POSSIBLE L’ÉDUCATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

 

« Mon travail est de faire le lien entre les parrains et le centre, qui envoie plusieurs fois par an des bilans pour informer sur la vie du centre : bulletins de notes, bulletins de santé, informations générales sur le centre et le contexte social du pays, bilan financier détaillé… Il arrive aussi que les parrains et les enfants échangent des lettres ou des photos ». A Estel, 19 enfants déficients mentaux sont parrainés par Solidarité Laïque. Autonomie, sociabilité et insertion professionnelle constituent les axes principaux du projet de l’établissement. En Afrique de l’Ouest, le handicap fait partie des thématiques phares du programme mené par Solidarité Laïque.

 

L’ÉDUCATION, UN REMPART CONTRE LES OPPRESSIONS

 

L’éducation représente pour Monique un rempart contre les oppressions, une lutte contre l’obscurantisme et la clé de l’engagement citoyen, car elle aiguise l’esprit critique. « 59 millions d’enfants qui n’ont toujours pas accès à l’école primaire … Qui prend vraiment le temps de se représenter ce que cela veut dire concrètement pour chacun de ces enfants ? »

 

MERCI A NOS BENEVOLES !

Le 6 décembre, c’est la journée internationale des bénévoles. Une occasion de les féliciter du fond du cœur pour leur engagement pour une éducation de qualité pour tous et toutes ! Avec eux, nous construisons au quotidien un monde plus juste, solidaire et responsable. Merci à eux !

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux