Frontières : une exposition sur les limites et leurs limites

Découvrez une exposition pour comprendre le rôle et les enjeux contemporains des frontières dans le monde et retracer les histoires singulières de ceux qui les traversent aujourd’hui.

S’interroger sur la réalité à laquelle renvoie la notion de “frontière” tandis que la mobilité des personnes est synonyme de progrès, l’exposition Frontières propose d’explorer ces problématiques contemporaines dans le monde et plus particulièrement en Europe et en France pour montrer à quel point les frontières, loin de s’estomper au fil des siècles, se sont complexifiées et dans quelle mesure, en raison de l’évolution de leur nature et de leur fonction, elles influencent de fait le processus migratoire mais aussi les sociétés qui décident de les édifier.

 

Une exposition conçue par le musée national de l’histoire de l’immigration

 

L’exposition a été conçue par le Musée national de l’histoire de l’immigration qui a initié un mode d’itinérance fondé sur la gratuité et l’articulation avec des partenaires au plus près des publics : associations, collectivités territoriales, institutions culturelles. Elle constitue un support idéal de débats et de réflexions autour d’une notion aussi complexe et que controversée. Cette exposition itinérante est disponible sur prêt

Après l’exposition « Immigrations, du XIXe siècle à aujourd’hui, en France », Solidarité Laïque se saisit de l’exposition Frontières pour de nouveau nourrir la réflexion autour d’un phénomène trop souvent stigmatisé que sont les migrations. En questionnant les origines et les évolutions des frontières, l’exposition questionne le rapport au monde, à l’espace et permet de déconstruire les idées reçues sur le phénomène plus global des migrations.

 

La disparition des frontières, le rêve et ses limites

 

Rarement les frontières n’ont suscité autant de controverses, de débats, d’inquiétudes et d’espoirs. Pourtant, en Europe, le 20e siècle avait fait émerger l’utopie d’un monde démocratique, où la stabilité et la paix faciliteraient la libre circulation des Hommes être humains et des marchandises dans de vastes zones d’échanges économiques, synonymes de progrès et de prospérité. Une utopie dont la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 a marqué l’apogée. Cet idéal, en se concrétisant dans l’espace Schengen, est devenu une réalité pour les jeunes générations d’Européens.

 

Les deux dernières décennies n’ont cependant pas vu ces espoirs se concrétiser. Aujourd’hui, l’incapacité de l’Europe à faire face à la crise de l’accueil des migrants et des réfugiés qui, par centaines de milliers fuient des zones de conflit et la pauvreté dans l’espoir d’une vie meilleure, semble avoir enterré le rêve d’un monde sans frontières. L’explication de ces difficultés réside probablement dans le fait que les frontières expriment des réalités historiques, géographiques et humaines très complexes.

 

Caractéristiques techniques

 

L’exposition est composée de 22 panneaux autoportants aux dimensions 85cm X 200 cm. Chaque panneau comporte de courts textes, des cartes, des chronologies et des reproductions d’oeuvres.

 

 

Modalités de location :

Public : à partir du collège

Dans le catalogue (p 19), consultez les modalités de prêt et pour plus d’infos, intervention ou outillage pédagogique, contactez-nous à eas@solidarite-laique.org

Suivez-vous sur les réseaux sociaux