Sur le chemin de la dignité – Une journée à l’école en Tunisie

Conditions matérielles précaires, absence d'eau potable, découvrez le quotidien d'Ibtihel, 11 ans à l’école rurale et Wissem, 13 ans en collège, dans la grande banlieue de Tunis. Ce support pédagogique accompagné de ses fiches d'activités permettra de sensibiliser aux conditions d'éducation en Tunisie et d'aborder plus largement le droit à l’éducation dans le monde, dans le cadre de la Rentrée Solidaire.

Après Une journée à l’école à Madagascar, en Haïti, au Bénin, Solidarité Laïque a mis le cap sur la Tunisie pour sa série “Une journée à l’école”.

L’école, reflet des inégalités en Tunisie 

Loin de la capitale et du littoral urbanisé, entre collines et champs de blés, ce reportage suit le parcours d’Ibtihel écolière de 11 ans et Wissem collégien de 13 ans. Ils nous racontent leur quotidien, leur vie et leurs espoirs pour le futur. L’école y tient une place majeure : « l’école c’est tout ici ! » comme le présente une enseignante d’Ibtihel. Car dans la banlieue ou en zone rurale, les enjeux sont les mêmes : éloignement, trajet, absence de transport scolaire, conditions matérielles vétustes et absence d’activités périscolaires ou de structures pour la jeunesse. L’école tant bien que mal tente de pallier ces carences avec l’énergie des équipes éducatives et des associations locales. Elle représente à la fois un refuge et une fenêtre ouverte sur le monde.

 

Le chemin de l’école, chemin de l’espoir 

Dans le village de l’écolière Ibtihel, situé à plus de 40km de Kasserine, la Révolution de la dignité a été plus violente, nourrie par un sentiment d’injustice et d’abandon social. Dans ce cadre, le chemin de l’école est le chemin de l’espoir et de la dignité pour ces enfants qui font et feront la nouvelle Tunisie. La jeunesse est l’atout majeur de la Tunisie avec la moitié de sa population qui a moins de 30 ans et un tiers ayant moins de 15 ans.

Offrir un accueil de qualité, des enseignements tournés vers le monde du travail, encourager la participation des enfants et des jeunes à la construction démocratique du pays sont les défis du renouvellement du système. La lutte contre les inégalités territoriales, reflets des discriminations scolaires, est cruciale.

C’est au prix de ces efforts que l’Ecole et l’éducation accompagneront pleinement une Tunisie plus démocratique et plus juste.

 

Découvrez le film sur la chaîne youtube de Solidarité Laïque ainsi que ses fiches d’activités pour l’éducateur :

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux