Calais : la mobilisation citoyenne reste à l’ordre du jour !

Le Tribunal administratif de Lille a rejeté hier le recours des associations qui s’opposaient à l’évacuation de la zone Sud du camp de Calais. Il a été convenu que l’expulsion ne s’appliquera pas aux « espaces de vie sociale » qui comprend l’Ecole Laïque du Chemin des Dunes mais aussi les lieux de culte et d’accueil des femmes et des enfants.

Solidarité Laïque se réjouit de cet engagement mais déplore que le démantèlement soit maintenu alors que des solutions d’hébergement et d’accueil dignes, concrètes et fiables ne sont pas encore prévues, du moins pour tous les migrants.

 

A ce titre, les containers proposés par la Préfecture ne représentent pas une solution satisfaisante : ces espaces de 28m2 pour 14 personnes ne comprennent que des couchettes et un petit rangement. Il n’y a aucun aménagement pour cuisiner, pas de possibilité d’intimité et il n’est pas prévu que les familles puissent y être réunies. Un être humain ne peut être réduit à ses besoins primaires.

Après les parcours que ces personnes ont connus, la création de lien social, la possibilité du partage et de la solidarité nous semblent pouvoir participer à la résilience, à la dignité et au mieux-être. En outre, d’après le dénombrement qui a été réalisé, les containers ne permettent pas d’accueillir tout le monde.

 

Ce que nous demandons

Nous préconisons donc la mise en place de structures d’accueil dignes et aux normes internationales pour tous les migrants et un accompagnement renforcé par des travailleurs sociaux et des éducateurs.

Pour cela, nous souhaitons que soit élaboré un plan concerté entre les migrants, les organisations de la société civile et les pouvors publics et que soit posé un diagnosticvisant à :

  • une prise en charge individuelle respectueuse des droits fondamentaux des personnes actuellement présentes à Calais
  • la mise à disposition de locaux et de logements décents
  • l’application du droit à l’éducation pour tous les enfants, facteur de socialisation et d’apprentissage favorisant un retour à une vie familiale et sociale apaisée,
  • la protection de tous les mineurs étrangers isolés
  • un engagement de la France pour la mise en œuvre d’une véritable politique d’accueil des migrants.

 

La mobilisation citoyenne reste donc, plus que jamais, à l’ordre du jour ! Solidarité Laïque entend participer activement à toute concertation avec les autres acteurs associatifs, les bénévoles et les pouvoirs publics à tous les niveaux. Cette concertation est indispensable pour trouver des solutions pérennes et respectueuses des personnes.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux