COP21 : le défi de l’éducation

A l’occasion du sommet pour le climat, Solidarité Laïque rappelle que l’éducation représente une clé pour le développement et qu’il faut, dans cette perspective, lui donner la place qui est la sienne au sein des débats et de l’agenda planétaire.

En cette fin d’année 2015, les dirigeants du monde scellent l’avenir de la planète. Associations, syndicats et citoyens ont les yeux rivés sur les débats et attendent, espèrent que des accords seront conclus, qui engageront les Etats à maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Active au sein de différents collectifs mobilisés à la COP21[1][2], Solidarité Laïque milite pour que l’éducation ne soit pas laissée en marge de cet événement. Levier essentiel de transition et de développement, l’éducation, sous toutes ses formes, transmet les savoirs et les valeurs nécessaires pour prévenir et s’adapter aux changements, imaginer de nouveaux modes de vie et de consommation. Faire de l’éducation une priorité, c’est opter pour des résultats durables, en formant les générations futures à la solidarité, au respect, à la santé, en vue d’une citoyenneté mondiale.

 

LES ENFANTS ONT AUSSI LA PAROLE !

 

 

 

En marge des débats officiels, les militants se réunissent autour de plusieurs manifestations pour partager, échanger et s’exprimer sur le climat. Nous avons souhaité donner la parole à ceux que l’on n’écoute trop peu : les enfants. Comme le préconise la Convention internationale des droits de l’enfant, il s’agit pourtant de les consulter sur les décisions qui les concernent. Population parmi les plus vulnérables au changement climatique, c’est eux aussi qui héritent du monde que définira la COP21. A travers notre atelier Agir pour le climat, c’est respecter mes droits !, nous avons rassemblé leurs revendications et leurs propositions, qui seront remises aux dirigeants sous forme de manifeste.

 

Carole Coupez, déléguée aux actions de plaidoyer

 

[1] Coordination SUD, le Réseau français de la Campagne mondiale pour l’éducation et le collectif ad hoc « L’éducation, levier pour la transition », composé du CFEEDD, du CNAJEP, du CAPE, de Solidarité Laïque et d’Altermondes.

[2] Les programmes des actions de Solidarité Laïque à la COP21 sont disponibles en téléchargement sur cette page.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux