Quelques souvenirs de vacances

Chaque année dans le Maine-et-Loire, à l’issue des vacances d’été, Solidarité laïque et le Secours Populaire organisent un temps de restitution et de partage avec les familles bénéficiaires du programmes Vacances Et Insertion. Le rendez-vous est donné au parc de loisirs du lac de Maine autour d’un déjeuner convivial et d’activités ludiques pour les enfants.

A leur retour de vacances, plus d’une dizaine de familles ont souhaité se retrouver pour partager leurs souvenirs et leurs découvertes. Toute l’année, les équipes bénévoles les accompagnent pour la préparation de leur départ en vacances. Le moment est venu de faire le bilan des ces quelques jours passés au bord de l’Atlantique.

 

 

Autour d’un verre de l’amitié, les familles, parfois monoparentales, arrivent au compte-goutte, chacune entrainée par la fougue de leurs jeunes enfants. En fond, c’est l’écho de plusieurs langues, de plusieurs accents qui résonnent de la diversité de nos hôtes. Plusieurs parents, récemment installés sur le territoire, éprouvent encore quelques difficultés à comprendre le français. Volontaires et enthousiastes, les enfants prennent plaisir à se mettre dans la peau d’interprètes. Une vague sentiment de fierté flotte dans l’air. Le décor est posé, les familles réunies, la journée peut commencer.

 

Pendant le déjeuner, déjà les sourires se mêlent aux discussions le temps de revenir sur quelques souvenirs de vacances. Les enfants n’ont qu’une envie : sortir s’amuser dehors. Un peu plus tard, tous seront installés, formant un cercle rapproché, pour partager le récit de leur séjour.

 

« J’ai eu mon diplôme de joueur d’échec »

 

Un temps d’hésitation, puis une mère prend la parole : « Nous étions, mes trois enfants et moi, installés dans un mobil-home très confortable. Nous avons profité tous les jours de la mer. Le reste du temps, les enfants avaient toujours quelque chose à faire. Le camping proposait de nombreuses activités pour eux, en plus de l’immense piscine à notre disposition ». Coupant presque la parole à sa mère, Gaston, les yeux pétillants, déclare « J’ai eu mon diplôme de joueur d’échecs ! J’ai même gagné contre un grand ! ». La plupart des familles ont été hébergées dans les campings de Saint-Jean-de-Monts, choisis pour leur convivialité, la diversité des activités, leur valeur de partage et leur principe de mixité sociale.

 

De nouvelles rencontres

 

Une autre mère de famille nous confie : « Ce séjour a été un véritable moment de répit. J’ai eu du temps pour moi. J’ai rencontré des gens, qui ne parlait pas français. Sans me décourager, j’ai essayé de me remettre à l’anglais. On s’entraidait pour les tâches de tous les jours et on s’invitait souvent pour déjeuner, ou dîner. Maintenant, on s’envoie régulièrement des messages ». Le lien social et les rencontres, autant pour les parents que leurs enfants, ont été largement décrits comme faisant partie intégrante de leur épanouissement personnel durant ces quelques jours. Ce fut un véritable moteur pour recharger les batteries et se redonner confiance.

 

Un vecteur de cohésion

 

Avoir des souvenirs comme les autres, des histoires de vacances à raconter, un bonheur simple à vivre en famille. Ce temps d’échange est fondamental pour partager et resserrer les liens de ces familles, peu habituées au départ en vacances. Lors de l’atelier dessin, c’est en couleur que les enfants nous racontent leurs aventures et leurs souvenirs, illustrant à leur façon les conversations de la journée. Des bonbons et quelques cadeaux donnent encore un petit goût festif. Enfin, sous le regard bienveillant et satisfait des organisateurs, les familles quittent le parc de loisirs. La rentrée scolaire approche…

 

En savoir plus :

Programme Vacances et Insertions

Secours Populaire – Fédération du Maine-et-Loire

 

Suivez-vous sur les réseaux sociaux