Droits de l’enfant, où en est-on ?

Novembre, c’est le mois des droits de l’enfant ! Depuis 1989, la date du 20 novembre rappelle que pratiquement tous les Etats du monde ont signé et ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant. Pourtant, ces droits restent encore aujourd’hui malmenés. 

« C’est l’enfant lui-même qui doit s’élever  avec le concours des adultes » disait Célestin Freinet. C’est dans cet objectif – protéger mais aussi émanciper l’enfant – que le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies se réunissait pour adopter la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Rassemblant une quarantaine de droits, cette convention doit assurer la sécurité et le bien-être de tous les enfants du monde.

Et pourtant, 28 ans plus tard, ces droits sont toujours malmenés pour les 2,2 milliards d’enfants qui connaissent pauvreté, travail et violence. Bien que la lutte contre la pauvreté constitue le premier objectif de développement durable (ODD), aujourd’hui encore 1 enfant sur 5 (soit 387 millions) vit en situation de pauvreté dans le monde (plus de 3 millions en France), 58 millions d’enfants âgés de 6 à 11 ans n’ont pas accès à l’école. Ils sont encore 150 millions d’enfants à travailler sous le coup de violences physiques, morales et institutionnelles.

Quelques progrès néanmoins

Des avancées ont eu lieu pourtant : adoption le 7 janvier 2016 par la France du 3ème protocole à la CIDE, ratification en 2015 par la Somalie et le Soudan du Sud de la CIDE, engagement de la République démocratique du Congo à éliminer le travail des enfants dans le secteur minier d’ici 2025… Les dynamiques autour de la participation et de l’engagement des enfants et des jeunes progressent, certains enfants allant même jusqu’à revendiquer de nouveaux droits.

Protéger les enfants et mieux respecter leurs droits doit être la priorité. Comment ? En sensibilisant les enfants et les professionnels de l’enfance à leurs droits, en renforçant le dialogue entre la société civile et les pouvoirs publics et bien sûr, en priorisant les Etats en faveur des actions pour l’enfant.

Car, si rien n’est fait dans le monde pour lutter contre les inégalités, en 2030 ce seront encore 167 millions d’enfants qui vivront en situation de pauvreté, 60 millions d’enfants qui n’auront toujours pas accès à l’éducation

 

Alors, parents, éducateurs, acteurs de la société civile mobilisons-nous, informons, sensibilisons !

 

Rendez-vous à notre événement du 20 novembre : Forum pédagogique « Sur le chemin des droits de l’enfant »

Pour sensibiliser à la question des droits de l’enfant, découvrez le nouveau jeu pédagogique « Sur le Chemin des Droits de l’Enfant » et tous les autres outils pédagogiques sur cette thématique.

En parallèle, Solidarité Laïque co-coordonne  le Collectif Agir Ensemble pour les Droits de l’enfant, un collectif de plaidoyer sur les droits de l’enfant. www.collectif-aede.org

En savoir plus sur nos actions en faveur des droits de l’enfant : 

MOTS-CLES :

Suivez-vous sur les réseaux sociaux