La lutte contre le racisme, une priorité pour construire un monde de paix

cerfs volant
Le score élevé de l'extrême droite aux dernières élections pointe l'urgence à agir contre le racisme et les discriminations. Solidarité Laïque à travers ses actions d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale entend placer ce combat au coeur des préoccupations.

Le sentiment – ressenti comme tel ou vécu réellement – d’être victime d’injustices (les contrôles au faciès ou les inégalités salariales hommes/femmes par exemple), de ne pas avoir autant de chance que d’autres si l’on vit dans tel quartier ou tel autre ou en milieu rural, souvent en voie de désertification sociale et culturelle, génère ou alimente des frustrations qui peuvent pousser sur des chemins où règnent l’intolérance, le rejet de l’autre, allant parfois jusqu’à la violence, ou pire encore à la barbarie.

 

Aux racines de la xénophobie et du racisme 

C’est au carrefour de la question sociale et de la question raciale que se cristallisent les peurs qui deviennent des rancœurs qui mènent à la xénophobie, à cette « brisure d’identité » qui érige des « clôtures identitaires » pour reprendre deux expressions de D. Sibony*. Ce qui vaut pour les personnes dans un pays donné vaut pour les peuples à l’échelle internationale, du moins une partie des peuples, la généralisation ici étant excessive à bien des égards. Alors comment redonner espoir à celles et à ceux qui pensent que la solution passe par le rejet de l’autre, par le repli sur soi, sentiments « théorisés » par des forces politiques, en France, en Europe et dans le monde, qui prétendent assurer la sauvegarde d’une identité nationale exclusive de toute influence susceptible de pervertir une supposée « pureté originelle » ? En s’appuyant sur les droits universels (liberté, égalité, solidarité) adossés à des valeurs humanistes pour qui, notamment, toute restriction de
l’altérité serait réduction de l’humain.

Solidarité Laïque propose des animations, des outils pédagogiques et des expositions itinérantes pour lutter contre le racisme.

Cette lutte contre le racisme et les discriminations s’inscrit également dans la dimension internationale des programmes de Solidarité Laïque.

 

Objectifs du développement durable et lutte contre le racisme 

En 2015, la communauté internationale a adopté « l’agenda 2030 » qui fixe 17 objectifs de développement durable (ODD). Cette première démarche universelle offre un nouveau cadre au secteur du développement avec une dimension globale qui permet d’espérer une amélioration à la fois du niveau de vie de pans entiers de la population mondiale et un avenir de paix. Tous les ODD concourent aux actions de lutte contre le racisme, mais deux sont particulièrement pertinents : 

  • L’ODD 10 a pour objet la réduction des inégalités. Vaste chantier car ces dernières années elles se sont accrues. En effet, 10% des plus riches détiennent 86% de la richesse mondiale ! Si cette tendance de concentration se poursuit, les 1% des plus riches détiendront plus de richesse que les 99% restants à l’horizon 2020…c’est à dire demain !
  • L’ODD 16 a pour objet d’assurer la justice et la paix. Là également le chantier est immense car la justice est très souvent bafouée dans tous les pays du monde sans exception, à des degrés divers bien entendu, tandis que la paix reste à instaurer dans plus de 50 pays.
    En France, certains volets du plan de lutte contre le racisme (2015) et de la loi Egalité-citoyenneté (2016) reprennent quelques aspects des ODD notamment sur la réduction des inégalités, la mixité sociale, la conquête de nouveaux droits, l’importance de l’éducation et de la culture (ODD 4)

 

Après des élections marquées par l’adhésion d’une partie croissante de la population aux idées de l’extrême droite, il est plus qu’urgent, en France comme ailleurs, de mettre en place des actions pour lutter efficacement contre le racisme et les discriminations.

Suivez-vous sur les réseaux sociaux